comment-exploiter-efficacement-financement-wusu-blog-winnie-ndjock-2018

Vous venez de recevoir un financement et vous êtes aux anges. Vous allez enfin réussir avec votre projet sur lequel vous planchez sur ce qui vous semble une éternité. Pas forcément.

Qu’importe la quantité de ressources dont vous disposez si vous ne savez les employer au mieux.

Aujourd’hui il y a de plus en plus de concours et de prix qui permettent à des startupers et autres porteurs de solutions économiques ou sociales d’accéder à des financements. Ceci sans oublier les modes de financement traditionnels et le système du crowdfunding. Dans la course aux financements on oublie souvent que l’argent file très vite entre les doigts. Encore plus vite que l’eau dans un panier en rotin tressé. Ils sont nombreux à juger que l’absence de moyens financiers est la seule chose qui les empêche de réaliser leurs projets, pourtant il faut voir plus loin. Aujourd’hui je reviens sur la gestion budgétaire sous l’angle de vue de l’entrepreneur qui a reçu un financement.

Si effectivement le financement est nécessaire pour passer un certain stade dans l’évolution de votre projet il faudrait déjà travailler sur votre capacité à le gérer.

Les entrepreneurs ne sont pas forcément de bons gestionnaires financiers. Voire de bon gestionnaire tout court. Certains financements sont accordés avec des réserves par l’organisme émetteur mais déjà au niveau interne vous devez avoir de bonnes habitudes. Alors voici quelques conseils que vous devriez appliquer pour améliorer l’exploitation de votre financement.

 

1- Créez des garde-fous pour vérifier les postes de dépenses

Une tierce personne qui surveillera votre dépense est la première chose à la laquelle j’ai pensé pour mes propres projets. Une personne qui me dira : « est-ce que tu es sûre que tu as besoin de ça ? » Parfois quand on prend le temps d’y réfléchir on se rend compte que non, on peut s’en passer. Du moins pour l’instant.

Il peut s’agir d’un membre de votre proche (sœur, frère, conjoint, ami…) sur le plan moral ou avec réellement les aptitudes professionnelles pour le faire. Il peut s’agir d’un professionnel engagé avec son cahier de charges ou d’un coach qui vous apprendra l’autodiscipline. Parce qu’en réalité sans une certaine dose d’autodiscipline vous n’irez pas bien loin. A moins que le garde-fou soit vraiment libre et stricte. Ce qui au final pourrait fort bien se retourner contre vous.

 

2- Définissez un salaire de base raisonnable.

Quand on démarre son projet il ne faudrait même pas encaissez de salaire fixe. Au début vous devez recourir à un pourcentage qui vous permet de profiter un peu de l’activité tout en épargnant pour réinvestir. Si vous disposez d’autres sources de revenus je vous recommande même de ne pas toucher à votre bénéfice et de complètement le réinvestir et épargner selon les proportions adéquates pour votre projet. Veillez en plus à ne pas vous fixer un salaire de roi qui cadre avec votre vision sur 5ans. En fait au début vous pouvez même ne pas mettre d'écart entre vos collaborateurs et vous.

Vous criez au scandale ? Comment cela se peut ? Vos collaborateurs n'ont pas la même motivation que vous pour développer ce projet. Vous pourrez sortir des discours sur l'accomplissement de soi comme vous le voulez mais il faut bien comprendre le point de vue de vos collaborateurs avant d'enchaîner sur les discours de motivation : "Le projet est le vôtre et rien ne vous empêche de le développer puis de les éjecter". Ils sont en insécurité.

Par exemple : Si vous pouvez vous envisagez de vous payer 300.000 FCFA et que vous avez besoin d'une équipe de début de 2personnes qui devront être polyvalents, au lieu de leur donner 50.000 FCFA chacun, passez leur salaire à 75.000 FCFA et descendez le vôtre à 100.000 FCFA. Il y aura des moments de baisse d'activité et la réserve que vous aurez ainsi constituée sera une réelle bouffée d'air frais.

J’ai été stupéfaite de voir dans certains projets des salaires évalués avec des sommes dignes de cadres dans les multinationales. Redescendez sur terre ! Ce n’est pas parce que votre professeur vous a dit qu’avec votre formation vous avez droit à un tel ou un tel salaire que vous allez vous l’appliquez. Pensez d’abord à justifier ce salaire en rentabilisant votre activité. En l’incluant dans votre business plan vous pourrez l’alléger.

 

Développer mon projet avec un Coach

Vous avez un projet d'entreprise, une activité à développer ? Vous souhaitez développer votre projet professionnel ou vous êtes un parent soucieux que son enfant puisse avoir un accompagnement pour se décider sur sa carrière ou un projet professionnel ? Nous sommes heureux de vous proposer des formules de suivi.

https://docs.google.com

 

 

3- Suivez vos dépenses à la loupe

Lorsque je suis arrivée à l’université je me suis achetée un cahier pour noter scrupuleusement toutes mes dépenses et mes entrées, même les plus insignifiantes. Ce journal est important même si vous n’avez pas encore créé votre structure officiellement. Généralement durant cette période on engage des frais pour la réalisation de nos projets que par la suite nous ignorons. C’est pourquoi certains entrepreneurs font des séminaires et écrivent des articles sur le « Comment se lancer dans l’entrepreneuriat sans argent ». Le seul fait de devoir posséder un smartphone et devoir payer la connexion pour communiquer et vendre est un coût. Tout comme l’électricité que vous utilisez pour votre ordinateur ou le crédit de communication que vous chargez pour assurer les commandes et les livraisons.

Si vous bénéficiez d’un financement il vous faudra un suivi encore plus poussé. Mettez en place des tableaux de bord pour contrôler l’usage des fonds et vous rassurer de la progression des travaux selon vos objectifs. Le plus serait d’avoir un comptable. Ce qui ne vous dispense pas d’effectuer un contrôle de votre côté. Une seule personne ne devrait jamais maîtriser les comptes d’une entreprise.

 

Je suis mère et je sais à quel point il est difficile de ne pas mélanger caisse professionnelle et caisse personnelle. Surtout au tout début quand il y a tant de charges et si peu d’entrées. Avec un financement on a l’impression d’être à l’abri. Erreur de perception ou mirage économique. Je me fixe toujours des limites sans quoi tout s’écroulerai. 

Alors soyez stricte avec vous-même et rappelez-vous que de nombreuses start-up ont disparu malgré des levées de fonds à répétitions.

 

Winnie NDJOCK


Cet article vous a été utile ? Alors n'hésitez pas à le partager. Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé pour plus d'articles en gestion de projets, en marketing , en marketing digital et en gestion de carrière et du contenu exclusif.