Interview de Minette Lontsie par Winnie NDJOCK

Aujourd'hui notre porteuse de solutions aime les projets numériques. Minette LONTSIE a attiré notre attention pour sa plateforme de lyrics. Par la suite nous avons pu constater que son travail est encore plus étendu. Aujourd'hui elle partage avec nous son expérience.

 

Parle-nous de ton parcours professionnel.

Je suis diplômée en communication, plus précisément titulaire d’une licence en journalisme et communication de masses de l’Université de Buea et d’un master professionnel en Communication Internationale et Action Publique obtenu en 2013 à l’IRIC à Yaoundé. Et depuis un peu plus de 5 ans, je travaille essentiellement dans la communication institutionnelle, le marketing digital et la gestion de réseaux sociaux ; en freelance sur des projets mais aussi dans des entreprises de la place. Après mon diplôme, j’ai travaillé dans un cabinet conseil en Conseil en management en tant que responsable de la communication ensuite chez un opérateur de services de télécommunications en tant que Responsable du Marketing Digital. Et ce en même temps que je gérais déjà des projets personnels dans le numérique, notamment Kamer Lyrics que j’ai lancé en décembre 2013, et Le blog LeMobile Au Kamer lancé en 2015. J’ai décidé il y’a quelques mois, de tenter l’aventure entrepreneuriale à plein temps.

Aujourd’hui j’assure pleinement la gestion des différents sites et plateformes web que j’ai mis j’ai créé aucours des 4 dernières ; Il s’agit entre autres de Kamerlyrics  et Afrikalyrics, qui sont des plateformesweb et mobiles qui proposent des paroles de chansons. Le Mobile au Kamer, Blog spécialisé dans l’actualité mobile au Cameroun, Foutoo qui est une plateforme de promotion de la photographie et Showbook une plateforme de promotion évènementielle.

 

Pour toi c’est quoi une start-up ?

Pour moi une start up c’est jeune entreprise qui souhaite résoudre de manière innovante, un problème donné, et qui sur le plan économique et financier se cherche encore.

 

Si je te dis " pitch ton projet en quelques phrases " lequel tu mettrais en avant ?

Je dirais Foutoo. C’est l’un des plus récents. J’y travaille depuis un peu plus d’un an seulement. Il n’a peut-être pas encore atteint le même niveau de maturité que Kamer Lyrics ou Le Mobile au Kamer, mais c’est pour moi celui de mes projets qui a le plus de valeur ajoutée à apporter et surtout, c’est le projet au lequel avec l’équipe, nous consacrons le plus de temps et d’énergie en ce moment.

Pour présenter Foutoo en quelques phrases, je dirais, c’est une plateforme qui a pour but la promotion de la photographie et des arts visuels en Afrique. Ceci à travers un annuaire des professionnels de l’image (photographes, infographes, illustrateurs) dans lequel ces derniers peuvent proposer leurs services, ainsi qu'une banque d’images sur lesquelles les photographes et illustrateurs africains pourront exposer et commercialiser leurs images, et sur laquelle n’importe qui peut acheter ou commander une image.

Notre ambition c’est d’être le Getty Images® africain.

 

Comment tu décrirais la cible des services que tu proposes ?

Les services proposés varient d’une plateforme à l’autre. La cible de Kamer Lyrics ou Afrika Lyrics n’est pas la même la même que

Minette Lontsie présentant le service Kamer Lyrics

celle de Foutoo, ou de ShowBook. Kamer Lyrics pour les mélomanes, Le Mobile au Kamer pour les usagers de services de téléphonie mobile du Cameroon, Foutoo pour les photographes, les créatifs et les médias. Toutefois, elles ont toutes en commun d’être principalement destinée à une cible africaine ou d’ailleurs,qui recherche des contenus sur l’Afrique. Car c’est en fait ça notre mission, raconter l’Afrique en créant et offrant des contenus africains authentiques afin de contribuer à réduire le gap de contenus locaux qui existe entre l’Afrique et le reste du monde ; d’où le nom WeTellAfrica Group, sous lequel j’ai choisi de placer tous ces projets.

 

Les femmes sont encouragées à se lancer dans l'entrepreneuriat numérique. Quel(s) conseils donnerais-tu à celles qui hésitent ?

Le premier conseil que je dirai c’est d’oser. La première étape c’est vraiment se lancer. C’est la peur du risque et de l’échec qui fait qu’on hésite trop longtemps avant de se lancer, on attend le « bon moment » ou que le produit soit parfait avant de se lancer. Se lancer ne veut pas forcément dire démissionner pour se mettre à son propre son compte, c’est commencer ; en prenant un cours en développement web, en créant un prototype, en recrutant un développeur, en créant un blog, bref un pas vers l’objectif qu’on s’est fixé. Etre une femme ne devrait jamais une excuse. Un de mes dictons préférés, a toujours été “What a man can do, a woman can do it better”.

Je mentirai si je disais que c’est facile, c’est pas le cas. L’entreprenariat est vraiment difficile : c’est dur de trouver une équipe qui partage sa vision, c’est dur de trouver des fonds, c’est dur de faire comprendre à sa famille et ses proches qu’on a renoncé à un bon salaire pour passer ses journées dans une pièce de la maison pour réaliser un rêve. Il faut bosser dur et être persévérant, parce qu’au final c’est vraiment gratifiant de regarder ce qu’on construit et se dire « je l’ai fait », je suis utile, et je contribue à créer de la valeur pour des gens pour le pays. Mon conseil en une phrase serait « Oser, bosser dur et être persévérante ».

 

Les projets de Minette Lontsie à consulter :

KamerLyrics

AfrikaLyrics

Foutoo

Showbook

 Le Mobile Au Kamer - je vous le recommande.

Winnie NDJOCK


Cet article vous a été utile ? Alors n'hésitez pas à le partager. Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé de l'actualité et de contenus exclusifs, des infos et du contenu en gestion de projets, en marketing , en marketing digital et en gestion de carrière.