gerer-groupe-discussion-online-wusu-blog-winnie-ndjock-2018

Vous avez déjà reçu une notification comme quoi vous avez été ajouté à un groupe dont vous ignorez tout ? Vous n'avez émis aucune demande et soudain un contact vous parachute dans le groupe qu'il a créé. Je pense que nous avons tous connu ça au moins une fois dans notre vie digitale.

 

Pourquoi cet intérêt pour les groupes en ligne ?

Les groupes en ligne servent généralement à rassembler des personnes autour d'une thématique, un sujet ou des préoccupations qui rassemblent plusieurs profils. Dans ce cas c'est super! Vous avez des personnes avec qui échanger et qui se trouvent aux quatre coins du monde. Plus de frontières, que l'on soit sur le même continents ou séparés par les océans on peut ainsi travailler ensemble dans un contexte très convivial.

Pour une marque c’est l’occasion de bâtir une communauté autour d’elle, d’identifier une audience avec laquelle il sera plus facile d’interagir en leur donnant la possibilité d’être acteur car eux aussi publient et exploitent le groupe.

Les groupes sont généralement autour de ces sujets :

  • La vente : Demandeurs et offreurs de produits et services qui proposent leurs services ou qui souhaitent recevoir des offres ;
  • La recherche d’emploi : Des groupes pour recevoir les dernières offres venant d’entreprises et particuliers ;
  • Les regroupements professionnels : les membres d’une même branche qui se retrouvent pour échanger leurs bons plans et discuter de partenariats.
  • L’entraide : Je parle surtout des regroupements d’entrepreneurs ou d’étudiants qui vont parler de leurs travaux, partager leurs expériences et se soutenir moralement ;
  • La formation / coaching en ligne : Des personnes sont formées, coachées avec des tutoriels, des vidéos et des messages partagés sur le groupe.

Il y en a sûrement d’autres mais je m’arrêterais à ceux-ci.

 

Les plateformes d’échange préférées pour créer des groupes de discussions en ligne

Je ne pourrais pas citer toutes les plateformes donc je ne vais considérer que les plus populaires, qui ne sont pas nationales.

  • Whatsapp : Aujourd'hui intégré dans nos habitudes de vente et de consommation, Whatsapp a permis de nombreuses constitution de groupes. Certaines structures l'affichent comme un contact officiel.
  • Facebook : La plateforme donne un large choix dans la création de groupe, avec de belles fonctionnalités pour partager des informations, vendre ou rechercher des recommandations. Il admet un très grand nombre de membres par groupe. On dépasse facilement les 20 000 membres.
  • Linkedin : Un peu plus… institutionnelle. LinkedIn permet de créer des groupes de discussion où les membres échangent sur des domaines d’activités et s’échangent des bons plans, font des offres de services.

L’intérêt de la création d’un groupe de discussion n’est plus à démontrer mais mal exploité il ne sert à rien. Personnellement, je n’ai pas encore sauté le pas sur Facebook même si je suis administratrice. Et après mon expérience sur Whatsapp, je me suis dit que j’allais me reposer. Si les groupes sont très utiles il y a des faux pas.

 

Cinq choses à éviter quand vous administrer un groupe de discussion

Des petites erreurs qui semblent n’être rien mais que beaucoup commettent avec une incidence sur l’image qu’on leur donne.

1-Ne jamais intégrer une personne sans lui dire pourquoi et sans avoir obtenu son accord.

Vous avez reçu votre notification et en vous rendant sur le groupe vous ne voyez aucune description, aucun message d’explication. Vous posez la question et personne ne vous répond. Au contraire, les autres aussi se demandent ce que vous faites là. Si je ne connais pas bien la personne qui m’a ajoutée, je quitterai le groupe aussi sec. Et d’autres aussi le feront. Plus il y aura de personnes à quitter le groupe, moins il sera crédible. Si vous êtes le créateur laissez un message d'accueil ou envoyez un message à chaque personne avant de les inviter. Sinon, faites un publication et laissez chacun choisir.

2-Suscitez des échanges avec les membres

La mort du groupe c’est lorsqu’il n’y a pas une réelle participation des membres. Il faut stimuler les échanges pour ne pas laisser le groupe s'endormir avec deux ou trois personnes qui font toute la conversation. C’est souvent ce qu’on peut observer dans des groupes. Le compteur indique 10.000 membres et pourtant vous vous rendez compte que 4 noms reviennent constamment. Dans certains groupes d’entraide ils sont parfois perçus comme des donneurs de leçons. Quand je me rends compte que je publie trop je restreins ma présence pour ne pas devenir soulante.

3- Sur Whatsapp, n'intégrez pas plusieurs centaines de personnes.

C'est pénible de se connecter voir 600 messages non lus. On peut se le permettre sur Facebook ou LinkedIn qui ne vont pas vous transmettre toutes les notifications mais sur Whatsapp il faut faire défiler toute la conversation. Il vaut mieux réserver Whatsapp pour des groupes à quelques dizaines de personnes et Facebook pour des groupes plus grands. Surtout que l’entrée à dans groupe peut être restreinte.

 

4-Soyez prêts à faire de la modération

Souvent un groupe à l’abandon se reconnaît. Soit il n’y a pas de publications depuis puisqu’elles sont en attente de validation, soit il y a des publications complètement hors sujets et même à caractère haineux, sexuels ou vantant des services discutables qui se glissent dans les publications. Si votre emploi du temps se resserre alors vous devez recherchez des coadministrateurs.

 

5-Organisez des jeux ou des concours

Quoi de mieux pour stimuler les échanges qu’un jeu ou un concours ? Une question ou une thématique qui va impliquer les membres. Quelque chose qui corresponde au sujet du groupe évidemment. Rien de bien méchant : "Cette semaine le gagnant sera mis en avant, les produits seront promus, on offrira un cadeau…"

Les groupes de discussions sont un bel outil pour bâtir sa communauté. Bientôt le groupe de WUSU sera en place pour traiter de l’entrepreneuriat numérique alors tenez-vous informé en vous abonnant à notre page Facebook.

Pour les personnes intéressés par les métiers du digital, WUSU organise des formations en partenariat avec ZEN ZERE.

cover facebook wusu animee 3

 

Winnie NDJOCK


Cet article vous a été utile ? Alors n'hésitez pas à le partager. Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé de l'actualité et de contenus exclusifs, des infos et du contenu en gestion de projets, en marketing , en marketing digital et en gestion de carrière.