trois-regles-pour-sa-reconversion-professionnelle-wusu-blog-winnie-ndjock-2018

Je voulais parler depuis longtemps de la reconversion professionnelle. Nous sommes nombreux à avoir effectué des virages dans l'évolution de notre carrière. Pour certains le changement a été volontaire et spectaculaire, pour d'autres il était obligatoire, pour d'autres encore c'était juste une suite logique.

Ce qui m'inspire bien sûr ce sont les changements audacieux, cette incroyable prise de risque et le succès rencontré contre toute attente. Evidemment, comme dans n'importe quelle entreprise, parfois on se plante sur les grandes largeurs.

Pour ces milliers de porteurs de solutions qui souhaitent épouser de nouvelles carrières ou approcher de nouvelles compétences, je vous propose ce petit guide qui s’inspire de ma propre expérience mais aussi de celles racontées par des dizaines d’autres porteurs de solutions.

 

Pourquoi envisager une reconversion professionnelle

Si vous êtes comme moi, un jour vous vous réveillé.e en vous disant « Je m’ennuie. J’ai besoin de faire quelque chose de différent ».

J’ai de nombreux hobbies et plusieurs sont des loisirs créatifs que j’exploite de temps en temps pour générer un bénéfice supplémentaire. Il s'agit surtout d'activités manuelles comme le crochet, la décoration, la production de jus ou de boissons Detox... Pas de changement brutal et définitif donc, juste de quoi sortir du train-train professionnel. Vous pouvez changez de travail sur un coup de tête mais ce n’est pas l’idéal.

On peut identifier des raisons récurrentes qui poussent les gens à changer d’orientation professionnelle.

1-Le chômage 

Je parle de la situation involontaire. Quand vous avez sérieusement galéré ou quand vous avez des obligations à remplir vous ne faites plus le difficile. L’ancien directeur d’une imprimerie devient cuistot dans un tourne-dos (petit restaurant de quartier), l’ancien avocat devient benskinman (chauffeur moto-taxi), l’ancienne assistante de direction devient call-boxeuse (appel payé et transfert de crédit de communication mobile) ou bayam-sellam (vendeuse à l’étalage). C’est du moins l’image de base mais un chômage peut déboucher aussi sur des carrières plus florissantes 

Une ancienne secrétaire renvoyée devenue directrice d’un restaurant et de plusieurs salons de coiffure, un ancien Directeur commercial qui est mis au chômage économique et lance sa boîte de Consulting, etc. Le systèmme D a produit aussi de nombreux business man et business woman talentueux.

2-L’âge

Vous avez passé plus de la moitié de votre vie à un poste et vous dites un beau matin : « Mais qu’est-ce que je f*** ici ? ». C’est bientôt le départ en retraite, ou bien vous êtes en train de subir les effets du calme après une vie de dur labeur. Vous changez d’orientation.

Sinon, vous êtes peut-être ce jeune loup (la jeunesse a faim de succès) qui a envie de mordre la vie à pleine dents. Vous avez fait Sociologie ou Géographie et vous dites finalement « Je vais devenir développeur web ». Aujourd’hui l’apprentissage de nouvelles compétences est facilité, donc je pense que les jeunes auront tendance à opérer de nombreux changements de casquettes.

3-Une expérience inédite

Un événement qui vous a bouleversé, qu’il soit heureux ou malheureux. C’est souvent l’occasion de se remettre en question et d’envisager la vie sous un nouvel angle.

Dans ce changement, on espère toujours un mieux. C’est une promesse qui se trouve derrière un nouveau départ. Alors, essayons de diminuer les risques de se retrouver dans une situation plus compliquée qu’au départ.

 

Les erreurs à ne pas commettre dans sa reconversion professionnelle

Il faut se poser les bonnes questions. Ne prenez pas une décision lourdes de conséquences juste après un bref balayage de votre situation.

1-Penser que la spontanéité ne fait pas de mal

Le discours qui pour moi est vraiment surfait : « J’ai besoin d’originalité, de nouveauté et d’imprévu ». On insulte un peu ceux qui aiment bien la vie qu’ils mènent et on se croit supérieur avec des aspirations plus nobles. Nous avons tous des envies comme ça de partir sans se retourner. Obéir à vos obligations ne fais pas de vous un faible. A chacun ses priorités. Situez vos priorités et laissez les autres libres de suivre les leurs !

2-Confondre un mal-être dans son emploi actuel et une inadéquation avec son métier actuel

Votre boss vous a dégoûté de votre travail ? Changez de boss, pas de métier. Ne soyez pas limité à cette seule expérience pour salir votre passion. Si effectivement le travail ne vous plaisait pas et si vous avez choisi de l’exercer pas obligation et pour ne pas mourir de faim, alors bien sûr je vous conseillerais de sauter sur la première occasion pour changer. Il y a des risques je le rappelle toujours. A ce niveau, ne rendez pas quelqu’un d’autre responsable de ce choix.

3-Prendre sa décision tout seul dans son coin parce qu’on est majeur et vacciné

Un adulte fait des erreurs. Vous n’êtes pas tenu de suivre les conseils qu’on vous donne mais un retour d’expériences est utile pour se situer. Vous aurez à faire avec les mauvaises langues mais pas seulement. Certaines voix seront bienveillantes et certaines mains amicales. Ecoutez, comprenez et apprenez pour mieux faire votre choix.

4-Négliger de s’informer sur le nouveau corps de métier

Plus fréquent qu’on y pense. Vous rêvez d’un job, vous en avez entendu parler, vous les avez vus à l’œuvre mais vous ne connaissez pas l’envers du décor. Bien se renseigner sur les réalités du métier, sur l’apprentissage à suivre pour acquérir les nouvelles compétences, sur les acteurs du secteur, sur les coups durs… c’est important. Faites de la veille et armez-vous de courage et d’une bonne dose de motivation.

5-Mettre de côté son conjoint ou sa conjointe

C’est votre vie, d’accord, mais vous vous êtes engagé.e envers une autre personne. Une discussion c’est la moindre des choses et surtout pas d’ultimatum. Que vous soyez désireux.se de connaître une nouvelle carrière n’oblige pas votre conjoint à être d’accord avec vous. Commencer à utiliser le « Si tu m’aimais tu comprendrais / tu me soutiendrais / tu… » C’est déloyal. La réciproque vaut également.

Je ne parlerais pas des enfants ici, je risque ne plus avoir un langage approprié.

6-Tout miser sur votre reconversion

Les histoires d’entrepreneurs qui ont tout risqué sur un changement de carrières sont légions, mais vous ne retenez que celles qui se sont bien terminées. Vous cherchez des informations qui confirment votre idée au lieu de tout prendre en considération. Vous ne parlez qu’en termes d’opportunités en négligeant les menaces, vous valorisez vos forces en fermant les yeux sur vos faiblesses. Faites donc votre analyse personnelle, comme dans cet article que j’ai précédemment écrit - Gérer sa carrière comme un projet professionnel.

 

Il y a beaucoup à dire sur ce sujet mais nous avons abordé en mon sens les thèmes centraux. Vous pourrez me laisser votre avis pour compléter ce billet. Ce qui est sûr, nous aurons l’occasion encore d’en discuter avec les portraits d’entrepreneurs qui ont opérer une reconversion, réussie ou non. Toutes les expériences comptent.

 

Winnie NDJOCK


Cet article vous a été utile ? Alors n'hésitez pas à le partager. Abonnez-vous à notre newsletter pour ne pas rater nos articles.

-- Credit photo illustration : Florian Kauer on Unsplash.com