eitel-mouen-portrait-entrepreneur-wusu-blog-2018

Nouveau portrait de porteur de solutions cette semaine. Aujourd'hui je vous propose d'aller à la rencontre de Eitel MOUEN. Cet amoureux de la communication avec sa casquette de rédacteur a attiré notre attention avec son enthousiasme. Il partagera avec ses nous son expérience et son développement en tant que porteur de solutions.

Que peux-tu nous dire sur ton parcours professionnel ?

Mon parcours professionnel se résume à trois ans d'expérience en agence conseil de communication, 5ans en radiodiffusion et 2 ans en entreprise. Ce parcours professionnel m'a permit et me permet encore aujourd'hui de jouir d'un ensemble de compétences. Notamment dans les domaines de la publicité ( j'ai exercé en qualité de concepteur rédacteur Junior) , de l'évènementiel (  j'ai eu à être assistant chef projet) et en journalisme.

Quel est ton avis sur l’offre actuelle de formations accessibles au Cameroun ?

Franchement…..je pense que le secteur doit être recadré. Tout le monde fait tout. Tout le monde forme, tout le monde est digital marketer, social media, bloggeur, etc.. ! Quoique certaines personnes se démarquent positivement, je pense sérieusement qu'il faut assainnir le secteur.

Quel est ta plus grande réussite, à ce jour, dans ta vie professionnelle ?

Ma plus grande réussite…elle n'existe pas encore ! Mais bon, deux choses me rendent assez heureux quand j'y pense. Je dirais : le fait que mon script radio ait permi de gagner un picth agence (devant les propositions des tenors de ce métier alors que j'étais  un bleu) pour le compte de Canal+. Pour le reste, je pense que c'est la production de mon œuvre littéraire intitulé RÉPERAGES.

Startupper ou entrepreneur ? Pour toi où se situe la différence ou la non différence ?

Peut-on être startuper sans être entrepreneur ? Je ne saurai le dire. Mais ce que je sais c'est qu'un entrepreneur est toute personne qui entreprend… Pour ma part, la non différence se situe au niveau de la finalité, du résultat qui est sans doute le dénominateur commun à savoir : réaliser une action, créer une plus value et résoudre un problème… Bien sûr se faire de l'argent ! lol

Le secteur de l’événementiel attire de  plus en plus. Peux-tu nous dire quels sont les trois plus grands obstacles et les trois plus grandes incitations à l’entrée dans ce domaine ?

Les obstacles ? Ce qui est obstacle pour moi ne l'est forcément pas pour quelqu'un autre. Mais je pense sérieusement qu'il peut avoir un vrai découragement lorsqu'on observe le nombre de personnes qui entre dans ce métier  par infraction. Il est souvent difficile d'être pris au sérieux à cause de cela. De plus, savoir que ceux qui n y sont pas par infraction, sont les premiers amateurs et acteurs de bassesses, d'incompréhensions et de coup bas à cause du gain, peut créer en vous un sentiment de révolte inquiétant. Enfin, on confond aussi expérience et compétence dans ce domaine. Par ailleurs, tout excite : les relations humaines, le carnet d'adresse, les voyages, la créativité,etc….tout motive à faire carrière dans ce métier.

Quels sont tes modèles professionnels dans ton domaine au Cameroun ?

Honnêtement je n'ai aucun modèle.. Mais j'ai été marqué par les conseils d'une dame que je n'oublierai jamais : Madame Bodiong Deborah (enseignante au département de Communication à l'Université de Douala). Je lui dois mon orientation en agence-conseil.

Ensuite, j'aime écouter et lire un aîné : Ndongue Epangue ( Doctorant aussi à l'Université de Douala, département de communication).

Enfin, un exemple de patiente et de persévérance :M. Achille Ebana( il a trop de sages paroles).

Que dirais-tu aujourd’hui à un jeune aujourd’hui qui doit se lancer dans la vie active ?

 EVITEZ, SINON ELOIGNEZ VOUS DE VOS AMIS ! C'est très très sérieux quand on veut se lancer dans la vie active. Ou du moins faites la rupture entre vos émotions et vos objectifs.

Commencez tôt !! Toutes les expériences comptent. Mathématiquement, si un jeune commence à être actif en classe de seconde en faisant au moins deux à trois mois de stage, ou en se formant à un métier parallèle, il obtient deux résultats possibles après sa licence : Soit il a entre deux à trois ans d’expérience ; soit il connait les rouages d'un métier et peut être déjà indépendant ! Malheureusement on ne le dit pas beaucoup aux jeunes. Et certains parents pensent encore qu'il faut : d'abord fréquenter, ensuite chercher du travail, enfin se marier et avoir des enfants.

 Soyez patient…beaucoup patient ! C'est dans la patience que se trouve toute votre réussite.

 

Vous pouvez consulter le profil de Eitel MOUEN sur LinkedIn.

Winnie NDJOCK


Cet article vous a été utile ? Alors n'hésitez pas à le partager. Abonnez-vous notre blog pour ne plus rater aucun article sur la gestion de projets, le marketing , le marketing digital et la gestion de carrière.