audit-social-media-management-wusu-blog-winnie-ndjock-2018

Avec la ruée vers les réseaux sociaux de nombreux chefs d'entreprises se plaignent qu'on leur a vendu une chimère. A ce qui paraît le marketing digital, mieux, les réseaux sociaux ne rapportent pas. Alors on tire sur les agences digitales et les différents acteurs du marketing digital. Pourtant, qu'il s'agisse d'une baisse ou d'une hausse d'activités il convient de revenir sur ce qui a été fait afin de déterminer comment améliorer ses actions et le retour sur investissements. Et pour cela pas de mystère : il faut un audit de votre Stratégie Social Media.

Pourquoi faire l’audit de votre Social Media Management ?

Votre social media management c’est votre stratégie de déploiement sur les réseaux sociaux. Vous définissez vos objectifs, votre cible et votre budget. De là vont en découler votre choix de plateformes, votre ligne éditoriale,  un choix de contenus avec une ligne éditoriale et un calendrier de publications. Ceci bien sûr avec une combinaison d’outils de mesures et d’indicateurs chiffrés.

Certaines personnes reviendraient seulement sur les actions qu'elles ont posées, le nombre de publications par semaine et les partages pour les promouvoir, le type de contenu. Pour moi, dès le moment où on se pose des questions sur l’efficacité de nos actions et sur une redirection de nos activités, alors il faut se demander si ce que nous faisons reste en adéquation avec notre stratégie.

L’audit va donc examiner votre activité et vos actions en interne et en externe de manière à pouvoir proposer une solution ou un ensemble d’hypothèses à traiter sur le chemin. On l’oublie souvent mais le Marketing  c’est aussi une fonction d’études et de statistiques. Alors préparez vos tableaux de bord.

 

Sur quelle base peut-on initier l’audit d’une Stratégie en Social Media ?

Déjà, il faut savoir que dès le moment où vous avez identifié ce besoin de faire mieux ou de faire différemment, vous devez contacter un prestataire. Les chefs d’entreprises se comportent parfois comme les parents de jeunes enfants. Nous nous inquiétons à la moindre sensation de chaleur sur leurs fronts, un hoquet persistant devient une possibilité d’étouffement, et j’en passe. Un prestataire aura l’avantage de vous aider à ne pas vous lancer dans des changements inutiles en ciblant ce qu’il faut.

1.La cohérence objectif-résultat

La première raison qui pousse généralement les marques à contacter un prestataire c’est la non réalisation des objectifs. C’est aussi ce qui les pousse à se séparer d’un prestataire ou d’un employé.

Vous avez fixé comme objectif à la création de votre page Facebook la création d’une communauté d’abonnés de 3000 personnes en 01 mois et un développement de vos ventes x100 dans la même période. Mais voilà, les résultats attendus ne sont pas au rendez-vous. Et pour vous ce serait uniquement le fait de l’incompétence de la personne en charge de votre community management ?

  • Quelles étaient vos réalisations en termes de ventes avant cela ?
  • Comment et sur quelle base ont été fixé les objectifs ?
  • Quels sont vos indicateurs ?
  • Avez-vous suivi les recommandations de votre expert ou avez-vous choisi de n’en faire qu’un exécutant ?

 

2.Une bonne interaction avec les abonnés et les visiteurs

Le deuxième point sur lequel les marques ont du mal : comment interagir avec les commentaires et répondre aux messages. Vous n’êtes pas forcément obligé de rester connecté en permanence. Selon votre activité, une campagne promotionnelle, la taille de votre communauté ou une période de sponsoring des publications, vous pouvez être amené à répondre à plus de questions et de messages que prévu. Y êtes-vous préparé ?

  • Avez-vous suivi les messages et appels de vos abonnés et des visiteurs ?
  • Avez-vous pris un employé dédié à cette tâche ou avec des occupations lui permettant d’exercer pleinement ce travail ou une personne déjà surchargée qui n’a pas le temps de consulter ou de publier à temps ?
  • La personne qui répond aux commentaires et aux messages est-elle au courant de l’état des stocks, du déroulement des opérations, de l’argumentaire de vente ?

Les professionnels ont des packages pour répondre à une partie ou à l’ensemble des commentaires et des messages. Pour une personne en interne la question ne se pose pas. Encore faut-il savoir reconnaître les profils dans les questions et comment leur répondre. Car on n’est jamais à l’abri d’un plaisantin ou d’un hater. Il est impératif d’apprendre à réagir aux commentaires négatifs.

 

3.La cohérence entre votre message et votre identité

Votre message c’est en fait l’ensemble des contenus que vous allez partagez sur les réseaux sociaux. Gardez bien à l’esprit cette notion de partage. Vous proposez du contenu qui va correspondre à votre cible et à l’image que vous souhaitez véhiculer, aux actions que vous souhaitez voir se réaliser.

Si vous êtes un cabinet comptable et que vous ne publiez que des citations et des vidéos d’entrepreneurs alors quel type de retour espérez-vous ?

  • Votre contenu a –t-il été conçu de manière à répondre aux bonnes questions que peuvent se poser les abonnés sur votre offre ?
  • Est-ce qu’il permet d’associer votre entreprise, votre marque ou votre personne aux bons mots clés ?
  • Avez-vous pensé à la correspondance visuelle, au respect de votre charte graphique ?

Personnellement, j’ai longtemps été associée à l’immobilier alors que j’étais en charge de la communication d’une société de promotion immobilière. Quand nous nous sommes séparés, il a fallut bâtir une identité propre, me faire associer à des mots clés qui me correspondraient personnellement, et ce quelle que soit l’entreprise dans laquelle je serais. Après tout, tout le monde a besoin d’un spécialiste en Marketing et en design dans cette économie numérique :-).

Faites appel à un spécialiste en interne ou un prestataire. Pour ce dernier, en termes de coût il y aura un surplus par rapport à un travail en interne mais en termes de retour vous gagnez car à la fin de sa prestation il vous proposera une vision plus claire sur des éléments auxquels vous n’auriez pas forcément pensé. En plus, un prestataire n’est pas soumis à des considérations hiérarchiques qui peuvent l’empêcher de  pointer du doigt un tel ou tel dysfonctionnement. Par contre, un employé sera plus disponible et les modifications se feront plus rapidement avec plus de cohérence avec ce qui se passe sur le terrain, parfois en temps réel.

Conclusion : Suivez votre activité et posez-vous les bonnes questions. Contactez un ou plusieurs professionnels et choisissez votre prestataire pour vous accompagner dans cet audit de votre stratégie de déploiement sur les réseaux sociaux. Cela va aussi bien pour le community management que pour le social selling.

 

Winnie NDJOCK