gounou-agripreneur-portrait-wusu-interview-2018

On aime le "Made in Africa" et aujourd'hui j'ai le plaisir de partager avec vous cet échange avec un porteur de solution qui a fait de produits locaux, sa matière première pour une transformation agricole réussie. Le béninois Gounou Moutawakilou fait non seulement partie du cercle des agripreneurs africains mais il développe également des colutions digitales complémentaires pour la promotion. Il va lui-même nous parler de son expérience et de ses projets dans cet entretien qu'il a bien voulu nous accorder.

Pouvez-vous nous parler un peu de votre parcours professionnel ?

Mon parcours professionnel a commencé avec le militantisme dans les organisations à but non lucratif pendant mes études universitaires au Bénin, ce qui m’a permis très tôt d’apprendre à diriger. Ensuite, cela m’a permis de solider mes convictions et me forger un mental de perseverant. Suite à cette experience, nous avions avec des amis fondé une premiere entreprise, de laquelle j’ai démissionné un an plus tard. Toutes ces experiences vécues très tôt on fait de moi un jeune entrepreneurs engagé avec pour vision la création de richesses localement. Raison pour laquelle j’ai lancé en 2017 l’entreprise Small Solde.

 

Vous êtes un agripreneur. C’est le premier qualificatif qui me vient à l’esprit. Dites-nous en plus sur votre projet, sur sa naissance et son développement.

Le projet de production de chocolat version pâte à tartiner est né suite à un constat fait sur le marché de la sous region ouest africaine: Nous produisons toute la matière première nécessaire pour avoir le produit fini, mais il n’existe quasiment pas de marque ou de pâte à tartiner qui puisse répondre aux attentes du marché en terme de qualité, design et de goût. A cela s’ajoute une vision sur le fait que nous souhaitons créer un produit qui puisse être à la fois le symbol même d’une génération qui est prête à déplacer les limites et qui veut oser et gagner.

Il faut noter que le projet a été sélectionné par la Fondation Tony Elumelu pour l’entrepreneuriat 2018. Ainsi, nos objectifs sont:

  • Devenir une marque prestigieuse pour toute l’Afrique,
  • Être la marque de la génération gagnante,
  • Produire et distribuer les pots de chocolat dans tous les pays africains d’ici 5 ans.

 

gounou-pate-tartiner-wusu-interview-2018

Quel est votre plus grande réussite professionnelle à ce jour?

Ma plus grande réussite est certainement d’avoir pu entreprendre et developper Small Solde, dans un environnement où les règles sont inégales. L’entreprise compte aujourd’hui 7 employés et a un fort potentiel de croissance.

Quelles sont les pires difficultés que vous avez dû surmonter et celle qui vous a marqué le plus aujourd’hui ?

Entreprendre dans un environnement africain n’est pas toujours choses facile, tous ceux qui choisissent cette voie pourront en témoigner. Mais lorsque vous ajoutez à cette situation le manque d’esprit d’entreprise, les politiques de nos gouvernants qui ne sont pas toujours en faveur de la croissance des jeunes entreprises, vous avez un mélange qui risque d’inhiber la germination, voire causer la mort de beaucoup d’initiative de jeunes dans le futur.

Je fait parti de ceux qui pensent et qui croient qu’il n’y a pas de difficulté infranchissable, parce que les difficultés n’existent pas seulement en Afrique. Elles sont présentes partout dans le monde. Toutefois, nos mentalités et certaines de nos pratiques sont des coups qui font très mal. Ce sont les deux difficultés quotidiennes qu’il me faut supporter. 

Quels sont pour  vous les enjeux de la transformation agricole pour les pays africains ?

Avant tout, une organisation des chaines de valeurs et une professionnalisation de chaque acteur. Tout le monde ne peut pas être producteur, ou transformateur, de même que tout le monde n’a pas accès aux marchés.

Comprendre que la transformation est un business et non du social. C’est à dire, comprendre que les produits que nous offrons doivent être compétitifs en termes de qualité, prix et service. J’ai la conviction que le consommateur choisis ce qui est importé non pas parce qu’il n’aime pas les produits locaux, mais surtout parce que la qualité, le prix et le service des entreprises locales n’est parfois pas à la hauteur des attentes du marché.

Je vous ai découvert grâce aux réseaux sociaux. Comment le numérique intervient-il concrètement dans le développement de votre activité ?

Le numérique a l’art de toucher plus de personnes en temps record, c’est donc un moyen de se faire connaitre. Dans les activités de notre entreprise, nous mettons un accent particulier sur la communication digitale. Parce que notre cible c’est la jeunesse et elle utilise en abondance le numérique. Ainsi, grâce au numérique, la communication nous revient moins chère mais elle très efficace en termes de résultat. La preuve, vous nous avez connu grâce à Internet. 

Quels sont vos modèles professionnels en Afrique ou ailleurs ?

Mon plus grand model est Tony ELUMELU, pour sa persévérance, sa vision en terme de capitalisme et du combat de notre génération qui est certainement celui de réussir économiquement et de donner une dignité à notre génération.
Ensuite Aliko DANGOTE pour son humilité malgré son succès. Par nature, lorsque quelqu’un réussi économiquement en Afrique il se laisse aller par la folie des grandeurs. Lui, il a su garder son humilité. 

Que diriez-vous aujourd’hui à un.e jeune qui veut se lancer dans l’entrepreneuriat ?

L’entrepreneuriat a ses propres règles et sa logique qui ne sont pas toujours mathématiques. En entrepreneuriat la logique n’est certainement pas 1+1=2, mais tout au moins 1+1=4. Donc il est important d’avoir un état d’esprit de créateur. Pour cela il faut être assez fou pour oser s’engager contre les certitudes de la masse. Pour finir, j’ai toujours pensé que l’émotion est le pire ennemi d’un entrepreneur. Ainsi il va donc falloir l’enterrer à l’entrée de votre vie entrepreneuriale.

 

Merci Gounou Moutawakilou pour votre aimable participation.


J'espère que son parcours vous aura donné comme moi matière à réfléchir. Si vous êtes sur LinkedIn vous pouvez consulter son profil : Gounou Moutawakilou.

 

Winnie NDJOCK


Cet article vous a été utile ? Alors n'hésitez pas à le partager. Abonnez-vous à notre newsletter pour ne pas rater nos articles.