regles-usage-hastag-reseaux-sociaux-digital-marketing-wusu-blog-2018

Nous utilisons les hashtags depuis longtemps dans notre communication sur les réseaux sociaux. Lancé par Twitter, il s’agit d’un symbole semblable au dièse qui, lié à un mot, permet d’associer une publication à d’autres publications sur le même thème. Je suis obligée de le préciser parce que pour de nombreuses personnes l’usage du hashtag est purement fantaisiste, alors elles ne peuvent pas capitaliser sur le pouvoir de cette astuce. Il y a plusieurs erreurs fréquemment commises par des entreprises, des jeunes entrepreneurs ou des blogueurs en quête de reconnaissance dans leur domaine. Il nous faut donc revenir aux bonnes habitudes.

 

1. A chaque plateforme une certaine utilisation des hashtags

Les hashtags sont nés sur Twitter mais aujourd’hui un très grand nombre de médias sociaux se sont alignés. Pourtant on n’exploite pas le hashtag de la même façon partout.

Sur Twitter, Facebook et LinkedIn (Google + est mourant donc je ne le compte plus trop) on utilise entre 4 et 5 hashtag maximum. Twitter et LinkedIn vous font même des suggestions selon votre domaine d’activité, votre historique de publication et selon les tendances (Twitter Trend). Il faut viser des mots clés forts et utilisés par votre audience cible.

Instagram est le paradis des hashtags. Ils ne sont pas directement écrits dans la publication de base et permettent vraiment d’optimiser les recherches. On peut utiliser une trentaine de hashtags sans sourciller mais attention si vous êtes du genre à partager ensuite votre publication sur Facebook et Twitter.

Sur Pinterest, qui est plus un moteur de recherches pour des personnes en quête d’inspiration, les hashtags sont plus utilisés pour créer de la cohérence avec votre marque et avec les éléments recherchés par votre audience cible. Si vous passez en mode professionnel (gratuit et irréversible) vous aurez accès à des statistiques très utiles. On en reparlera.

 

2. Utiliser un hashtag qui a un rapport direct avec votre marque personnelle ou d’entreprise

Dans ce cas le hastag n’est pas totalement fantaisiste et il permettra de vous associer à votre domaine d’activité, à une compétence personnelle ou à un trait de votre personnalité que vous souhaitez mettre en avant. C’est un élément de votre personal branding donc il faut bien y penser. Bien sûr vous pourrez évoluer et faire évoluer votre marque, mais pour bien de votre stratégie de contenus ce serait bien de vous projeter sur des termes clés et un hashtag principal qui créera le fil conducteur de votre communication sur les réseaux sociaux. Vous avez le droit à un peu de fantaisie tant que cela reste cohérent avec l’ensemble de votre communication.

Même si vous n’êtes pas un professionnel, un blogueur ou une blogueuse mais plutôt un.e étudiant.e vous avez la possibilité d’exploiter des hashtags personnalisés. Après tout vous mettez vos compétences sur le marché du travail.

Par exemple #DoBetterMarketing. J’ai créé cet hashtag pour indiquer ce que je propose. En fait je me suis rendu compte, comme souvent, que d’autres ont eu la même idée que moi. Ce qui est sûr ce que je voulais être associée à une promesse. Aujourd’hui ça marche parce que lorsque je passe mon nom sur Google je vois que je suis associée à ce hashtag.

 

3. Utiliser un hastag personnalisé pour votre marque

Il peut s’agir de la marque de votre entreprise ou celle d’un produit ou d’un programme que vous proposez. Vous devez l’utiliser surtout quand vous faites des partages d’une publication initiale de votre page sur d’autres pages ou dans des groupes, s’agissant de Facebook et LinkedIn. Sur Twitter ce sera à chaque publication qui a pour objet un élément de communication corporate.

Par exemple : L’équipe de #WUSU vous dit bonjour. Vous faites ainsi une discrète utilisation de votre hashtag tout en permettant à vos lecteurs de retrouver l'ensemble des publications sur votre entreprise. C'est aussi une façon d'insister vos lecteurs et vos collaborateurs ou partenaires à exploiter le hashtag de l'entreprise quand ils vous citent pour un événement.

 

4. Profitez des niveaux de popularité d’un hashtag

Le premier réflexe pour se faire identifier est d’utiliser un hashtag populaire. Normal, les visiteurs vont d’abord se voir présenter les résultats sur les hastags les plus exploités et sur les contenus les consultés avec ces hashtags. Maintenant Instagram et LinkedIn permettent de s’abonner à un hashtag. C’est bien pour votre veille et pour savoir quelles sont les tendances dans votre secteur. C’est comme une étude de marché avec une portée réduite qui vous permettra d’identifier les têtes d’affiches, le type de contenu à partager, le langage à exploiter, les influenceurs et autres micro-influenceurs dans un domaine.

Pourtant, qu'un hashtag ne soit pas des plus populaires ne signifie pas qu’il faut le négliger. Si vous êtes dans une niche vous devez faire un mix. Des hashtags très populaires pour être associer à une tendance et d’autres moins populaires pour une recherche plus précise de la part de votre cible. C’est le même principe qu’on utilise dans une campagne de Search Engine Marketing, qu’on peut définir comme la version payante du SEO ou Search Engine Optimization.

Par exemple : Si vous êtes une blogueuse ou un blogueur mode fan de chaussures de marques : #FashionShoes #StylishShoes #ShoesAddict #Luxuryshoes. Il y aura des variantes selon que vos chaussures soient hommes ou femmes, en street wear ou de ville… Vous pouvez savoir facilement sur Instagram et Twitter qu'elle est la popularité d'un hashtag. En observant les publications les plus partagées et les consultées vous pourrez aussi identifier des hashtags plus précis dans le ciblage. Ils peuvent concerner la ville ou le pays, un événement, une personnalité et plus encore.

 

5. Ne faites pas trop de personnalisation

Parfois on a envie de sortir du lot et créer une tendance. Ce n’est pas facile et ce qu’il faut surtout savoir c’est qu’un bon hashtag est d’abord court. Si vous souhaitez qu’il soit souvent utilisé alors il faut qu’on le retienne facilement. Certaines chaînes de télé utilisent des abréviations pour le nom d’un programme afin d’améliorer l’utilisation de son hashtag sur les réseaux sociaux. Les hashtag plus long sont réservés à des événements ponctuels comme un fil de discussion que vous lancez sur Twitter par rapport à un concours. Ou si vous êtes un influenceur, ça peut prendre aussi mais justement en lançant un défi à ses abonnés on crée déjà un engagement qui peut être suivi par plus de personnes. Commeje l’ai dit, Twitter se prête mieux à ce type d’exercice.

Par exemple #TellementDingueDeCettePorte est moins adapté que #InspirationPorte.

OK vous avez trouvé une superbe porte durant vos voyages et vous voulez le montrer. Surtout que vous êtes une blogueuse lifestyle ou un.e blogueur orienté.e voyages. Nous sommes nombreux à aimer les portes amusantes ou super bien réalisées. Sur Pinterest, j’ai dédié un sous-tableau de ma catégorie architecture à des portes intéressantes à travers le monde (Visitez mes tableaux sur Pinterest). Pourtant, si vous aviez fait attention vous auriez vu que justement de nombreuses personnes aiment ce type de photos et ont créés des hashtags utilisables dans cette logique.

 Utilisez les hashtags au mieux pour bâtir votre réputation et la visibilité de vos publications sur les réseaux sociaux fait partie de votre stratégie de contenu ou votre marketing de contenu. Si vous avez besoin d'une formation pour faire mieux alors je peux vous assister, dans le cas où vous résidez dans les villes de Douala ou le Cameroun. N'hésitez pas à partager avec mo vos remarques et vos questions. 

 

Winnie NDJOCK