ameliorer-reputation-entrepreneur-par-blogging-wusu-box-blog-2018

Pour beaucoup, quand on parle de blog la première référence est pour les blogeuses modes ou lifestyle. Les femmes sont les plus actives dans cette niche et ce sont les plus célèbres donc les mieux payées. Mais on peut tenir un blog sans être dans une de ces thématiques. La preuve avec ce blog qui est orienté sur un thème plus technique.

Votre cible sera plus restreinte ce qui va également réduire votre audience mais votre taux de conversion peut être satisfaisant compe tenu de vos objectifs. Pour faire plus simple encore : on peut rentabiliser un blog sans être lifestyle ou mode.

 

Du blogging personnel au blogging professionnel

Revenons sur les généralités en quelques mots. L’activité de blogging consiste à rédiger et publier des articles sur une thématique qui trouve un écho auprès d’une certaine cible. Si au début on privilégiait la forme d’un journal intime écrit en anonyme aujourd’hui les bloggeurs/bloggeuses, pour la plupart, sortent de l’ombre et rentabilisent leur activité. Certains professionnels ont commencé à s’en servir pour raconter leur quotidien et le partager avec d’autres dans le même cas. Ensuite, sont venus les statistiques et les forums de discussion qui ont permis aux bloggeurs de mieux cerner leur audience.

L’audience des blogs tenus par des professionnels et non professionnels s’est avéré être des consommateurs des produits ou services proposés par des entreprises des secteurs concernés par les sujets. On se rend vite compte qu’un article dans lequel une personne parle de son passage dans un hôtel a plus d’impact que le site web institutionnel de cet hôtel parce que le retour est plus sincère. De même, un blog tenu même anonymement par un employé d’hôtel qui dénoncerait certaines pratiques va rendre les consommateurs plus attentifs à ces détails dans l’évaluation de leur séjour, quel que soit l'hôtel.

Maintenant, imaginez cet internaute qui fait des recherches sur les hôtels dans une certaine ville et se retrouve face à des articles de blogs qui donnent leur appréciation d’un séjour. Il serait préférable de voir apparaître une présentation plus « personnelle » de ce qui fait le charme de votre établissement. Les longs articles sont appréciés des mots de recherches tout comme les plateformes qui proposent un contenu régulièrement mis à jour. Puisque vos pages restent statiques sur plusieurs semaines au moins, alors des articles de blogs permettront à votre marque d’être mieux référencée dans les résultats et dans un format apprécié des internautes.

 

Pourquoi utiliser un blog pour son entreprise quand on est un (auto)entrepreneur

Un blog ça prend un temps fou, qu’on ne vous mente pas. Si vous êtes du genre à vouloir uniquement des résultats commerciaux élevés et tout dans un délai court alors ne vous lancez pas dans le blogging, vous risquerez la dépression. Si vous avez pris conscience qu’aujourd’hui la concurrence implique de travailler la réputation et la confiance avec votre cible, alors vous apprécierez les avantages de cette stratégie de contenus dont les fruits peuvent déjà être appréciés à moyen ou long terme, selon votre implication. L’avantage principal du blog par rapport à un site web tient aux informations que vous transmettez.

Si vous êtes un auto-entrepreneur, une association et que vous n’avez pas le budget pour un site web institutionnel et un blog alors focalisez-vous sur un blog. De toute façon les plateformes aujourd’hui permettent de créer des pages statiques qui donneront les informations institutionnelles que vous souhaitez transmettre comme : les informations utiles sur votre marque (créez une page A propos), les mentions légales, les conditions générales de vente et de partenariats, la présentation de l’auteur ou des auteurs.

Si vous êtes une entreprise plus lourde comme un hôtel, pour reprendre mon exemple, alors vous devrez opter pour un site web en priorité et un blog intégré ou dissocié. Ce sont des formules disponibles sur WordPress, Wix et d’autres. Pour bien réussir dans l’utilisation de cet outil dans votre marketing de contenu il vous faudra respecter les 5 règles que je vais vous présenter.

1-Choisir la niche et les bons sujets pour son blog

Continuons sur l’exemple de l’hôtel pour garder la cohérence. La niche va correspondre à la catégorie de questions auxquelles vous devez répondre pour aider votre cible à prendre sa décision et à votre image. Si vous êtes un hôtel situé dans une zone urbaine comme à Douala vous n’aurez pas le même langage qu’un hôtel situé à Maroua.  Vous n’avez pas les mêmes atouts, pas le même positionnement, ni les mêmes inconvénients. Voici déjà quelques questions importantes qui serviront de base à votre réflexion :

  • Qui se rend dans les hôtels dans ma ville ? Qui vient dans mon hôtel ?
  • Quelle est leur évaluation des hôtels de la ville et de mon hôtel ? Sur quoi se base-t-elle ?
  • Sur quels éléments je peux faire évoluer mon offre pour convaincre ma cible ?
  • Comment afficher mon positionnement et la qualité de mes services en gardant l’authenticité recherchée par mes clients ou ma cible ?

Quand vous commencerez à définir les Buyer Persona de votre hôtel sur la base de ce questionnement vous aurez les idées pour des sujets à traiter dans vos articles.

2. Rédiger de longs articles

On vous a déjà dit que tenir un blog prend du temps et je ne cesserai pas de le répéter parce qu’il faudrait absolument prendre la mesure de la tâche. A cause de mes autres activités j’ai parfois du mal à tenir mes objectifs de trois articles par semaine, surtout depuis qu’écrire des articles de plus de 700mots est devenu indispensable pour être considéré comme une source de contenu de qualité pour les robots des moteurs de recherche. Certains rédigent des articles de 2000 ou 5000 mots, ce qui pour moi ne serait possible que si je ne devais pas assurer l’ensemble des fonctions de base de ma micro-agence digitale.

Ne vous contentez pas d’un malheureux paragraphe comme certains qui veulent juste tenir le quota du nombre d’articles à publier. Quand je ne trouve pas l’inspiration je m’abstiens ou j’actualise un ancien sujet d’article.

3. Préparer ses articles en avance

Vous n’êtes pas maître de votre emploi du temps. Surtout si vous voulez atteindre des objectifs de développement ; vous devrez vous arrimer au rythme de vie de vos clients. A vous de trouver l’équilibre quand vous êtes un auto-entrepreneur ou une femme entrepreneure. Alors pour y arriver, quand je peux, je choisis un jour et je fais ma veille avec des articles, des infographies sur des sujets qui me parlent et qui intéresseront mon audience. Si tu lis ceci c’est bien que le sujet t’intéresse sinon tu aurais laissé tomber avant :-)

Quand j’ai trouvé mon sujet, je rédige un article assez fourni, et je l’espère pas ennuyeux, je crée le visuel qui l’accompagne et je planifie la publication. Quand je suis en forme je peux planifier trois articles en une fois. Certains trichent un peu en utilisant beaucoup de photos pour diminuer le nombre de mots tout en conservant une bonne taille pour l’article. Ca marche aussi avec une infographie mais il ne faut pas en abuser à moins d’être un blog positionné sur les People, les blagues et les photos de manière générale.

4. Assurer le partage de ses articles

La deuxième partie du boulot qui prend aussi énormément de temps. Avant d’en arriver à des partages massifs de vos articles de manière spontanée vous allez devoir sérieusement vous y mettre. Vous avez d’abord la possibilité de les partager sur vos différents comptes sur les réseaux sociaux :

Sur Twitter pas de chichis. Un tweet automatique au moment de la publication et de temps à temps des republications en changeant l’angle ou le titre ;

Sur Facebook : Les posts automatiques sur votre page professionnelle sont possibles sur certaines plateformes de blogging. Pour mieux faire, il vous faudra encore partager vos articles dans les groupes. Si vous êtes une entreprise vous pouvez convaincre, pas forcer, vos collaborateurs à participer.

Sur LinkedIn : L’algorithme n’est pas fan des liens externes. A moins d’être un influenceur avec des abonnés très réactifs vous éviterez ce type de partages directement sur votre mur car votre audience sera réduite automatiquement. Avec un influenceur, le nombre de likes et de commentaires va rendre le contenu viral. Optez pour des articles publiés grâce à l’outil Pulse qui est aujourd’hui ouvert à tous. Ces articles sont écrits à la première personne donc il vous faut un ambassadeur.

Sur Pinterest : C’est plus un moteur de recherches alors optimisez votre visuel et partagez vos articles à une audience qui utilisent déjà cette plateforme pour obtenir des bons plans et des recommandations.

Sur Instagram : Publiez un visuel de votre affiche d’article en publication simple ou en story pour inviter les abonnés et les visiteurs à le consulter.

 

5. Travailler son texte pour le référencement (SEO)

Un texte bien écrit, avec la bonne longueur et de superbes visuels n’est pas tout pour apparaître en bonne position dans les résultats de recherches. Il faut aider les robots à considérer que votre blog vaut la peine d’être proposé aux internautes. Parce que c’est la mission de ces robots. En permettant aux internautes d’obtenir rapidement les réponses à leurs requêtes le moteur est sollicité davantage. Si vous êtes fiché comme un tricheur alors les robots vont vous pénaliser.

 

C’est tout pour cet article, probablement le plus long que j’ai écrit. Si vous êtes parvenus jusqu’au bout alors peut-être vous aimerez le livre que je m’apprête à publier sur l’entrepreneuriat et le digital en Afrique. Affaire à suivre.

 

Winnie NDJOCK