batir-ereputation-personal-branding-pour-ameliorer-ventes-wusu-box-blog-2018

Il n’y a pas longtemps j’ai participé à un débat avec un entrepreneur et coach sur le sujet de la promotion de l’entrepreneur et sur l’impact de ces actions au niveau du développement commercial de l’entreprise.

Avec les nombreux entrepreneurs qui ont été mis en avant alors que le projet qu’ils défendent ne vaut rien (je ne citerais personne) il y a une dénonciation du star-système autour des entrepreneurs et notamment des startuppers. Pourtant, même si on peut constater des abus il y a une règle : l’image du porteur du projet définira le niveau de confiance et l’incitation à l’achat.

 

Pourquoi  l’e-réputation et le personal branding influencent la vente

Si certaines personnes soutiennent que le produit doit d’abord se vendre avant que l’on se lance dans la promotion de la personne ou de l’équipe en charge de son développement, c’est un peu parce qu’elles se basent sur le développement de sociétés emblématiques telles qu’on les connaît aujourd’hui. De grandes entreprises dont tout le monde, ou presque, utilisent les produits mais dont les promoteurs sont parfois des inconnus. Inconnus pour qui ?

Si ces entreprises sont arrivées à un tel niveau de reconnaissance, à leurs débuts il a bien fallu leur faire confiance. Quand un produit est nouveau, il ya cette question que nous posons tous à voix haute ou dans notre cœur : « Qui produit ça ? » « D’où  ça vient ? ». La réponse à ces questions est devenue bien plus importante aujourd’hui et c’est pourquoi les marques, personnelles ou commerciales, communiquent sur le : Qui nous sommes ou A propos de nous. C’est pourquoi le storytelling mis en place dans une communication cohérente sur les médias traditionnels et numériques est si travaillé.

Avant que les réseaux sociaux, les moteurs de recherches et les autres sources d’informations existent on se contentait des données fournies par les vendeurs et les retours des consommateurs, sans parler de la publicité, pour essayer un produit. Maintenant il y a une concurrence accrue au niveau local et de la part de marques étrangères. Il y a les scandales et les dénonciations largement partagées sur des marques ou des producteurs, tout comme des évaluations publiées sur des blogs, les sites web et les médias traditionnels, permettant d’évaluer une bonne offre selon le domaine d’activité et la cible. Alors, vous devriez revoir vos positions sur le personal branding.

Par contre, vous n’êtes pas obligé d’être la voix de votre entreprise.

 

Comment mettre en place l’e-réputation de son entreprise

Vous avez le choix entre plusieurs méthodes mais vous devez toujours vous rappelez que les outils numériques et les plateformes digitales ne sont pas vos seules options. Pensez global et concevez plusieurs espaces d’échanges et plusieurs possibilités de contact. Ce sont les informations permettant de les rassurer que votre cible recherche. Selon votre domaine vous pourrez identifier exactement ce qui correspond à votre audience.s

1- Mieux cibler et mieux communiquer sur les réseaux sociaux 

Résistez à l’envie de vous jetez à corps perdus sur l’ensemble des plateformes où vous avez identifié des profils cibles. Selon la plateforme on est plus ou moins porté à suivre un certain type de communication. Et les publications qu’on va bien suivre sur une plateforme ne sont pas les mêmes que l’on suivra sur d’autres.

Mon propre cas par exemple : Je suis active sur Facebook, twitter et LinkedIn ; mais c’est bien sur LinkedIn que j’ai misé dès le début de mon travail de personal branding, parce qu’il fallait que je sois identifié par les professionnels et par les aspirants entrepreneurs comme Winnie BEYEME NDJOCK, spécialiste en Marketing et Design. Aujourd’hui mes interventions professionnelles sont donc centrées sur deux pôles. Le digital n’en est qu’un aspect.

2- Rédiger des articles pour un blog spécialisé ou un blog d’entreprise

J’en ai encore parlé dans un précédent billet, un blog est très important pour votre communication et pour bâtir votre e-réputation à travers un storytelling qui sera cohérent sur les réseaux sociaux (Pourquoi écrire un blogsur son activité).

Le blog de l’entreprise : Vous y tenez un langage corporate tourné vers l’expérience de la relation avec l’entreprise et le savoir faire de l’entreprise. Vous pouvez avoir un auteur neutre qui est l’entreprise ou mettre en avant des profils forts de votre marque qui vont crédibiliser le blog et qu’on pourra rechercher afin de valider leurs connaissances et leur expérience. Vous pouvez contacter une agence digitale ou un freelance pour la rédaction de vos articles afin que leur format soit plus conforme à ce qui est recherché par votre audience cible et par les robots des moteurs de recherches (référencement naturel ou SEO). Je propose aujourd’hui de faire cette rédaction et l’optimisation qui s’en suit ou de recruter et/ou former vos collaborateurs à cet exercice délicat.

Le blog personnel : Ce sont des blogs tenus en nom propre par des employés ou par des personnes extérieures. Il peut s’agir de blogueurs professionnels payés pour publier un ou plusieurs articles sur votre marque ou un blog tenu par des employés. Pour le blog personnel ce sera un peu compliqué si vous êtes un employé parce que dans certaines entreprises on peut le considérer comme un risque de concurrence ou la preuve que vous gérez d’autres activités en parallèle en vous servant peut-être des ressources de l’entreprise. Ce n’est pas interdit d’avoir d’autres sources de revenus mais certains boss se sentent frileux à l’idée que vous ne dépendez pas entièrement d’eux. Il y a plusieurs façons de contourner le problème en restant dans l’illégalité et en se prémunissant contre de possibles attaques de votre entrepreneur, qui pourrait essayer de vous compliquer la vie.

Pour faire participer son équipe à la promotion de la marque, il est important de savoir instaurer un bon dialogue interne. Car ne l’oublions pas, le personnel est le premier client de la marque et son plus grand référent ou détracteur.

 

3- Travailler son réseau et son référencement social

Ce n’est pas pour rien que les afterwork et autres rencontres de réseautage ont la cote en ce moment. En fait, il est reconnu depuis bien longtemps que ce sont vos contacts et les relations que vous tissez qui vont vous permettre de gagner en visibilité et en reconnaissance. Mes recommandations m’ont permis de trouver bien plus d’opportunités d’emplois et de commandes que mon propre démarchage. Mais c’est aussi le résultat d’un travail en amont et d’un souci de la qualité.

N’allez pas écumer les soirées de réseautage pour les photos, le buffet et pour occuper vos soirées et vos journées comme une sortie de plus dans un agenda de loisirs. Les espaces de réseautage sont d’abord dédiés au travail. Personne ne vous demande de vous comporter en escroc mais d’être celui que vous souhaitez être, la personne avec qui on est supposé travailler.

Je classe les soirées réseautage dans l’e-réputation parce que les photos, vidéos et articles sur ces événements vont se retrouver en ligne et que vous pourrez capitaliser sur votre présence. Aujourd’hui j’essaye de participer à des actions et des événements organisés par d’autres associations et entreprises que WUSU.

Etre authentique dans un système qui nous encourage à avoir une double identité n’est pas facile mais il est possible de s’en sortir sans finir par se trahir soi même. Par contre, rappelez-vous que votre attitude doit être définie par rapport à vos interlocuteurs. Essayez donc de trouver un juste équilibre. Si c’est difficile, un coaching devrait vous y aider.

 

Winnie NDJOCK


Si l'article vous a plu, Abonnez-vous : Contactez-moi au besoin pour suivre un projet ou pour une formation et un coaching en Marketing Digital et Design corporate.