5-conseils-appliquer-avant-lancer-business-entrepreneur-wusu-box-blog-2018

Nous le savons bien la machine économique et politique encourage fortement l’entrepreneuriat. Qu’il s’agisse d’échapper au chômage, de profiter d’une opportunité ou de suivre un plan de carrière personnel, nous sommes nombreux à choisir de lancer une activité, devenir notre propre patron.

Si vous le souhaitez alors d’accord, sautez le pas. Seulement, ne partez pas sans préparation. Voici 5 conseils que vous devriez appliquer afin de mieux gérer cette transition dans votre vie.

 

1- Se demander quels sont les objectifs à atteindre

La première des choses est de savoir pourquoi est-ce qu’on se lance. La raison pour laquelle vous choisissez de devenir entrepreneur va influencer beaucoup dans votre choix d’une activité, le développement de votre, votre façon d’interagir avec votre secteur et les acteurs de votre secteur.

Comme je le disais en introduction il n’y a pas qu’une raison pour se lancer. Je ne pourrais pas vous dire qu’il y en a de bonnes et de mauvais, juste qu’il y en a de bonnes et de moins bonnes. Votre motivation peut venir de n’importe où. Dans un précédent article j’ai parlé des profils des entrepreneurs. Ils ne sont pas seulement des porteurs de projets mais aussi des porteurs de financements qui en viennent à investir leur temps, leurs argent, leur énergie et leur intellect dans un projet sur lequel ils espèrent un certain retour. Si donc un projet n’est pas apte à vous permettre d’atteindre vos objectifs alors vous vous êtes peut-être trompé de projet ou de stratégie.

 

2- Tester ses hypothèses de business dès que possible sur de vrais consommateurs

N’attendez pas que votre projet soit parfait avant de vous lancer. Pour pouvoir l’améliorer et savoir de quelle manière optimiser son rendement et sa durée de vie, alors vous devez le confronter à la réalité du terrain. Vous devez vous rassurer que votre offre est réellement une solution accessible aux membres de votre cible. C’est de cette façon que vous pourrez mieux définir les contours de votre projet au point de le rendre plus commercial.

En fait, cette partie n’est pas facilement accessible pour certains projets dans la santé comme la pharmacologie et l’alimentation ou la recherche technologique et industrielle. Ils ont généralement besoin d’un certain nombre des tests en laboratoires et en milieu contrôlé avant d’aller vers le grand public. Si votre solution ne classe pas dans une catégorie à risque alors vous devrez très vite avoir les retours des consommateurs par le biais d’enquêtes, de dégustation et d’incitation à l’essai.

 

3- Ne vous focalisez pas sur le financement de votre projet d'entreprise

C’est une erreur encore très commune de se focaliser sur son besoin financier comme préalable au lancement de son projet. L’argent est important et sans financement vous ne pouvez pas atteindre un certain niveau de développement, nous sommes d’accords. Pourtant l’argent n’est pas un gage de succès donc il ne conditionnera pas le vôtre.

Faites des recherches autour de vous ou en en ligne. Des entreprises qui ont échoué alors que les promoteurs ont mis le paquet, ce n’est pas si rare que ça. Les start-up qui réalisent levées de fonds sur levées de fonds mais pourtant échouent se retrouvent même parmi les plus médiatisées. Certains communiquent fortement sur leur idée novatrice mais n’ont aucune rentabilité derrière, ni une équipe en mesure de suivre le projet convenablement, ni une solution réellement basée sur un besoin réel à satisfaire et des consommateurs prêts à payer pour.

Consultez un instant mon article sur la gestion de son financement, vous aurez quelques pistes à explorer.

 

4- Si vous n’avez pas les compétences qu’il faut, trouvez comment résoudre ce problème

Selon le domaine d’activité, la cible et l’environnement, certaines capacités peuvent s’avérer indispensables pour réussir. Pour y arriver vous devrez donc justifier de certaines compétences professionnelles et de qualités personnelles. Si après votre SWOT vous vous rendez compte quels sont vos manques, il ne vous reste plus que deux options pour les combler :

  • Vous former pour apprendre ce que vous ne connaissez et pratiquer pour acquérir l’expérience et la maîtrise nécessaire ;
  • Vous entourer de collaborateurs et/ou d’associer avec les qualités et les compétences nécessaires.

 

5- Entrepreneur, Faites-vous accompagner par un coach ou un mentor

Un mentor et un coach ce n’est pas exactement la même chose mais leur appui peut faire toute la différence dans votre projet. Vous serez en mesure de voir certaines failles, d’éviter certaines erreurs qui peuvent vous faire perdre des ressources, de moins tâtonner dans la réalisation de votre projet, de l’optimisation de votre rentabilité.

Pour cela vous devez être ouvert, capable d’entendre la critique et de vous améliorer, en mesure de travailler avec un plan et des objectifs SMART.

 

Si vous avez un besoin de vous faire accompagner, contactez-nous pour intégrer notre fichier. Les activités d’accompagnement de WUSU reprendront en janvier 2019. En attendant nous pouvons échanger grâce à vos commentaires sous un article ou sur un de nos comptes sur les réseaux sociaux.

 

Winnie NDJOCK