pitcher-idee-pour-son-boss-entrepreneur-africains-winnie-ndjock-wusu-box-2019

Préparer son pitch pour convaincre son/sa boss qu’on a super idée à développer n’est pas une chose facile. C’est vraiment dans ces moments-là où vous n’avez absolument rien à envier à un entrepreneur. Vous jouez peut-être votre carrière sur ce coup. Votre boss se dira « OK j’ai fais un bon investissement en choisissant cette personne », ou « je devrais confirmer ce/cette stagiaire à ce poste ».

C’est le moment de briller de la plus belles des façons et je vous propose ces quelques conseils qi m’ont aussi été inspirés d’une infographie saisie dans mes randonnées sur Pinterest.

Préparer sa présentation sur une solution adaptée

Ce n’est pas pour rien qu’on dit « ce qui se conçoit bien s’énonce clairement ». Durant les réunions c’est assez déroutant de voir le nombre de collègues qui se présentent avec un rapport qu’ils sont incapables de présenter à moins de le lire. Ils n’en connaissent pas les éléments et bafouillent sur les moindres questions posées sur les propositions qu’ils donnent pour la résolution d’un problème.

Vous devez absolument préparer votre présentation sur la base de ce que votre boss attend de vous. Vous l’avez observé et donc vous savez ce qu’il exige de ses collaborateurs, sa manière d’analyser les réponses qu’on lui fait et les propositions qu’on lui apporte. Vous pouvez aménager un certain nombre de vos réponses par rapport à la personnalité de votre supérieur, voire à la composition de votre équipe.

 

Trouver la meilleure solution et les options alternatives

Une infographie que j’ai consultée recommande de se poser 5 fois la question : POURQUOI ? De cette manière vous êtes sûr.e de pousser la réflexion un peu plus loin pour casser les obstacles. On ne reste pas sur sa seule idée de départ. Il faut prendre en compte différents paramètres.

Dans le cas d’une entreprise il peut s’agir par exemple de la coordination des différentes fonctions ou départements de l'entreprise, pour la mise en œuvre de votre plan d’actions pour développer les ventes. Ou du développement d’un nouveau produit qui va demander de prendre en considération le travail actuel des commerciaux et les réalités de ceux qui sont en contact avec les clients et les partenaires.

 

Répéter sa présentation avec un enregisteur

Quand on s’entend parler on prend souvent conscience de certaines éléments importants :

  • Le débit de paroles : Vous pensez parler posément alors que vous nous faites une battle de rap version corporate.
  • La structure des phrases : Evitons les tournures compliquées. Si vous pouvez utiliser des mots simples alors éviter de pousser vos interlocuteurs à vous faire répéter. Gardez ça pour les rapports d’activités et autres documents professionnels.
  • La portée de la voix : Vous n’agressez pas mais il faut aussi vous affirmer. Si vous parlez au point qu’on doive se rapprocher alors vous serez le sujet des conversations d’après-réunions (il y en a toujours) et pas pour vous applaudir. Il faut plutôt être le sujet de la réflexion stratégique qui doit suivre.

Votre mise et votre gestuelle seront aussi importante dans votre présentation. Celle-ci ne se fera pas toujours en réunion. Vous pouvez profiter d'une ouverture en allant le voir directement à un moment de la journée où vous le sentez plus disposé. Sinon, vous guettez les opportunités dans une conversation ou dans la résolution d'un problème qui s'est présenté.

 

S’appuyer des statistiques dans sa présentation

Des chiffres, des frais, des valeurs, du retour sur investissement. Vous parlez à votre boss, il veut savoir pourquoi il va investir et combien.

Maintenant armez-vous de courage. Les femmes prennent le moins souvent la parole parce qu'elles redoutent les critiques et surtout elles ont peur de se montrer trop émotives. Vous devez le combattre si c'est votre cas. J'en connais qui sont effectivement très sensibles mais on peut le surmonter.

 

Winnie BEYEME NDJOCK