formation-digital-marketing-comment-utiliser-tutoriels-winnie-ndjock-wusu-box-2019

 Un des principes de votre stratégie de création de contenus est de répondre aux besoins de votre cible. La forme sera différente mais cela doit toujours rester la base puisque vous êtes un porteur de solutions. Et avant de vous faire confiance, il faut leur montrer ce que vous pouvez leur apporter. Les tutoriels sont excellents pour cet objectif.

 

Informer, former et sensibiliser sa cible avec des tutoriels

Les tutoriels sont comme des études de cas. Pas des exercices à faire mais une démonstration dans un cas particulier qui permet de donner une solution à une difficulté que rencontre votre cible ou de présenter une innovation.

Celui qui propose le tutoriel va alors présenter des contenus pour informer sur des astuces et prodiguer des conseils tout en faisant la démonstration de son savoir-faire. La démonstration ! Vous ne ferez pas qu’en parler : « Je fais ce que je dis et je dis ce que je fais ».

 

Quel format choisir pour votre tutoriel

Vous disposez de nombreuses options dans le développement de votre contenu mais pour le tutoriel il est important de rester visuel. Après tout, vous êtes supposé apporter la preuve de votre compétence.

1-Les tutoriels vidéos sont les meilleurs

Le format le plus recherché dans ce cas est la vidéo. Les influenceuses mode et lifestyle ont popularisé les tutoriels, mais les professionnels s’en servaient bien avant elles. La vidéo permet de voir des personnes en action, de suivre les mouvements, d’écouter les conseils tout en ayant en vue un visage que l’on va associer au fur et à mesure à une personnalité, brisant peu à peu la barrière de l’écran.

Rappelez-vous que nous restons dans les réseaux sociaux et l’interactivité. De manière idéale, le spectateur fini par considérer chaque publication comme un rendez-vous à ne pas manquer. Il y aura ensuite dans les commentaires, des remarques et des critiques qui sont des échanges. Bien sûr les haters également seront de la partie ; il est important de savoir comment réagir face aux commentaires négatifs.

 

2-Tutoriels en textes et captures d’écran

C’est ainsi que j’ai appris le photomontage et les bases du digital painting (cliquez sur les liens pour accéder à ma galerie). Des sites web spécialisés et des blogs proposaient des articles qui étaient des études de cas permettant de cibler directement l’utilisation d’un outil et l’application d’une méthode. Nombreux parmi ces sites ne sont plus actifs aujourd'hui, ou ils se sont transformés comme Le site du zéro devenu Openclassroom ou Tutsps.

L’auteur.e devait expliquer la méthode pas à pas en se servant des captures pour mieux vous y retrouver. Au final bien sûr la vidéo est meilleure, toutefois cette méthode aide ceux qui ne peuvent pas télécharger de vidéo et ceux qui préfèrent imprimer le cours. A chacun sa méthode d’apprentissage.

 

3- Réaliser ses tutoriels en infographie

Une méthode qui a l’avantage d’être plus facile à partager et à télécharger, voire imprimer. Dans une infographie on ne fait ressortir que les étapes clés avec les résultats. Les images ne sont pas toujours accompagnés de textes compte tenu de l’espace disponible. A vous de combler les trous. Cela reste une excellente option. J’ai également appris de nombreuses astuces en dessin et en webdesign en me basant uniquement sur ce type d’infographie.

 

Vous avez de nombreuses options disponibles pour bien faire et chacun de ces formats peut être présenté différemment, selon la plateforme de publication. Par exemple Instagram aime les vidéos d’une minute et sur YouTube vous pouvez concocté des vidéos de trois quart d’heure, voire une heure. Pinterest apprécie les visuels en hauteur, tandis que d’autres les préfèrent carré…

Testez différentes formes et suivez le résultat de vos publications. Ne soyez pas prompts à abandonner parce qu’un nouveau format de publication n’engage pas des centaines de personnes.

 

Winnie BEYEME NDJOCK