emballages-biodegradables-ecobusiness-au-cameroun-winnie-ndjock-wusu-box-2019

Pour ceux qui grondent contre le prix des emballages, il faut commencer par comprendre ce que cela implique. Il ne s’agit pas seulement de mesures qui permettent aux marques de gagne plus ou pour embêter les clients. La règle visant à dégager les emballages plastiques proposés gratuitement est une mesure utile, à condition que les consommateurs le comprennent et que les producteurs et distributeurs jouent parfaitement le jeu.

 

Le problème des emballages non recyclables

Tout le monde semble s’emmêler les pinceaux avec les appellations. Quand on regarde les emballages on ne peut que comprendre.

Un emballage plastique avec la mention « plastique non dégradable » est proposé par les supermarchés entre 50 et 100 FCFA dans le but d’inciter les consommateurs à ne pas jeter leurs emballages n’importe comment. En donnant le choix au client c’est aussi le choix de ne pas participer à créer plus de déchets inutiles ou de réduire la pollution.

Techniquement, il suffirait de revenir à l’habitude de nos mères de se déplacer avec des sacs pour faire des courses et voilà moins d’emballages qui circulent et moins d’emballages qui peuvent être jetés. Là ça coince : ils sont nombreux à associer cela avec l’idée de se déplacer avec un sac bandjok dans son joli petit sac, de sortir du supermarché avec dans sa belle tenue. L’idée ne plaît ni aux hommes ni aux femmes. Pourtant les femmes et les marchands ont trouvé des solutions depuis longtemps. Il suffit juste de les remettre au goût du jour et de les populariser.

 

Emballages biodégradables et emballages réutilisables

Les emballages biodégradables existent sous plusieurs formes. Ils sont principalement plus cher que les emballages plastiques et ne peuvent pas contenir n’importe que produit. En regardant les vieux films, on voit bien qu’avant le poisson et la viande était emballé dans du papier journal ou du papier kraft. Aujourd’hui, ça ne passerait sûrement pas pour un grand nombre de personnes. Surtout si vous payez 3 à 4kg de poissons.

Il existe des emballages composé d’un plastique végétal fait à base d'amidon de maïs, de canne à sucre... En Asie, des supermarchés proposent d’emballer des produits frais dans des feuilles tressées. Sur les réseaux sociaux on aime bien partager ce genre de photos mais combien le font réellement ? c’est uniquement parce qu’on ne popularise pas ce mouvement avec de réelles mises en situation que les choses ne changent pas. Les gens ont besoin de modèle et pour qu’un tel business puisse bien prendre au Cameroun, il est important de se lancer dans un travail de fond avec la sensibilisation et la promotion. Et pas seulement auprès d’une cible aisée comme on peut parfois le constater.

crer-content-marketing-design-communication-winnie-ndjock-2019

 

On peut aussi opter pour une solution plus simple avec les sacs en papier et les sacs en tissu. Entre 2012 et 2013 j’ai travaillé sur un projet pour développer ce type d’emballage. Discussion avec des fournisseurs de papier, avec des imprimeurs, avec des producteurs d’emballages de papier pour les pharmacies et les emballages cadeaux… Au final, j’ai créé quelques modèles et composé quelques sacs dans mon coin avant de finalement abandonner pour suivre une opportunité de travail.

 

Recyclage et matériel pour se lancer dans le business des emballages eco-friendly

Le matériel nécessaire pour créer ces emballages dépend fortement de votre objectif de production, du matériau et de votre position dans la chaîne de production. Par exemple, si vous faite le recyclage de papier, vous pouvez le faire manuellement :

  • Vous devez vous rassurer que les éléments récoltés sont uniquement composés de papier (ce qui n’arrive jamais) ;
  • Le papier est plongé dans une cuvette d’eau pour ramollir le papier récolté et le séparer des éléments indésirables comme les packs pour le jus qui contiennent du plastique ;
  • Il faut malaxer les bons matériaux en une pâte qui sera ensuite étalée sur une presse, séchée et coupée ou moulée.

C’est la base du recyclage pour composer les alvéoles pour les œufs ou du papier à écrire pas blanc et pas lisse. Une méthode que j’ai apprise durant ma période active d’intervention auprès de l’association Mieux-Etre spécialisée dans la sensibilisation et la formation pour la protection de l’environnement.


 

Devenir éco-preneur : Lire les articles sur l’éco-business


 

Il existe de nombreux ateliers qui créent des emballages papiers et en tissu. Mais ils le font surtout pour des produits adressés à une niche. Par exemple les sacs en papiers personnalisés avec du pagne, des sacs en tissu avec des broderies ou des représentations de personnages en pagne… On les retrouve dans les boutiques de cosmétiques naturels, de lingerie et de mode avec une cible aisée. De cette façon le coût de l’emballage est absorbé.

Les clients.es sont incités.es à conserver leurs sacs et à les utiliser pour sortir, emballer d’autres courses, offrir des cadeaux, etc.

Le recyclage et la création d’emballage biodégradable coûtent cher. C’est important de le souligner. Pour se lancer dans ce business vous devez absolument travailler dans la communication vers le public et le partenariat avec les distributeurs, à défaut des autorités. Le seul moyen de rentabiliser c’est dans la collecte optimisée des matériaux et la production d’échelle.il est impératif de savoir à quel niveau apparaissent les déchets, sous quelle forme, pour quelles possibles utilisations. Et pour que le business s’établisse dans la durée il est primordial que les autorités soient convaincues de se lancer avec des règles et des mesures. En attendant, travaillez sur des niches.

 

Winnie BEYEME NDJOCK