ameliorer-efficacite-strategie-newsletter-digital-marketing-winnie-ndjock-wusu-box-2019

 

La newsletter n’est pas affairée du numérique. Elle existe depuis bien longtemps sous forme papier. C’est outil de communication et de conversion efficace, à conditions de bien la composer selon l’offre, la cible et les objectifs, en prenant en compte le canal de diffusion.

 

Comment fonctionne une newsletter

Elle était proposée aux clients d’une entreprise, aux membres d’une communauté, aux clients spéciaux pour une marque ou une entreprise et également aux employés pour les tenir au courant avec un format moins formel que la notice affichée sur les murs. C’est pour cela que la littérature a pris la peine de préciser e-newsletter jusqu’à ce que, l’habitude aidant, certains finissent par penser que la newsletter. Le moyen de diffusion à l’origine étant le courrier, le digital l’a donc naturellement adaptée pour le courrier électronique.

La newsletter est envoyée à votre liste d’abonnés via leur adresse électronique, préalablement collectée dans une base de données. Le but principal de la newsletter est d’informer : on parle chez les auteurs francophones de la lettre d’information. Pour les marques et les blogueurs, c’est aussi un moyen de convertir les abonnés en clients. Le numérique a amélioré cette capacité de conversion :

  • En intégrant des liens : pour diriger vers des pages, des formulaires, des points d’achats ou de réservation en ligne ;
  • En développant des offres de gestionnaires de newsletters : les plus célèbres comme Mailchimp permettent de gérer une importante base de données bien renseignée, d’organiser les noms en liste de diffusions, de créer des newsletters généralistes et des spécifiques, des newsletters selon la phase de transformation de l’abonné, etc.

J’ai utilisé quelques gestionnaires comme Mailjet, afin de comprendre leur fonctionnement avec avantages et inconvénients. Comme toujours il y a les champions hyper connus mais je vous encourage à aller également voir ailleurs. Certains permettent une offre freemium limitée dans le nombre d’abonnés et le nombre d’envois, tandis que d’autres ne vous accordent qu’une période d’essai.


 

Une newsletter ou un design web soigné – Ce que je peux faire pour vous


 

Un taux d’ouverture de newsletter faible

De nombreuses personnes boudent les newsletters. L’avantage principale de la newsletter est qu’elle agit comme un rappel. Certaines marques pourtant en ont fait quelque chose d’intrusif :

  • Elles ne permettent pas de choisir un rythme d’envoi et vous vous retrouvez par défaut avec au moins un envoi par jour. Si c’est dans le domaine des services de formation ou de produits cosmétiques moi je sature. Si c’est pour m’informer sur l’actualité alors ça me permet de mener ma veille. Rassurez-vous que ceux qui reçoivent cette newsletter ont envie de l’ouvrir ;
  • Elles rendent difficile le désabonnement : Vous êtes supposé.é cliquer sur un lien pour être désabonné automatiquement. Certaines marques ont fait du désabonnement un vrai parcours du combattant, obligeant leurs abonnés à les inscrire en spam ou pourriel (Canada) ;
  • Des termes qui n’engagent pas l’ouverture : à lire dans mon article sur les mots à bannir de vos e-mails marketing ;
  • Un contenu et un visuel qui n’engagent pas : Ni le contenu ni l’agencement n’ont été pensés pour le lecteur et par rapport à son besoin ou à sa relation avec la cible.

 

Cherchez l’inspiration pour composer et les bons outils pour mettre en place la newsletter

Personnellement mon inspiration je la retrouve sur Pinterest. On peut aussi cliquer sur Google, rechercher sur les sites web de galeries comme Behance ou DeviantArt mais Pinterest a le mérite de rassembler toutes ces influences avec en prime des travaux publiés uniquement sur les sites personnels de designer et d’agences digitales.

Abonnez-vous à mes tableaux Pinterest pour le Design et le Marketing digital

Si vous souhaitez créer vous-mêmes votre newsletter, pensez à suivre les tutoriels des gestionnaires de newsletters numériques. Consultez les blogs, rassemblez les conseils et suivez pas à pas vos statistiques pour évaluer l’efficacité commerciale de votre action.

 

Winnie BEYEME NDJOCK