saucisse-pistache-cameroun-agribusiness-winnie-ndjock-wusu-box-2021

Depuis quelques mois je suis devenue une adepte de saucisses produites au Cameroun. J'ai découvert au détour d'une publication, les saucisses de pistache et il me tardait de pouvoir écrire dessus.

Mets de pistache et grande distribution

D'abord l'appelation ne m'a absolument rien dit. J'ai tapé dans Google les termes saucisse de pistache et je voyais des saucisson avec comme ingrédient du pistache. Mais il s'agissait de la France. Même en ajoutant Cameroun dans ma requête je ne trouvais pas d'élément assez intéressant. Ces saucissons ou saucisses n'avaient rien de particulier. Du moins pas comme les saucisses de silures ou de kanga que j'avais découvert à Carrefour.

Mais une autre publication, celle d'une dégustation m'a aidée à comprendre. Les saucisses de pistache  c'étaient notre "Nam gwon". Le met de pistache traditionnel qui avait été revu pour une présentation plus adaptée à la grande distribution. Un rappel que vous devez faire attention à votre communication sur les réseaux sociaux.

Le producteur de ce produit est Kelaam Food Industry. Je n'ai pas encore eu le plaisir de goûter ces produits parce qu'il faut les contacter or c'est le genre de programme que j'ai tendance à oublier à moins de ne pas avoir à souffrir d'un certain coût d'acquisition, surtout pour un premier essai.

Les goûts disponibles sont le poisson fumé, les crevettes et la viande de boeuf. Les éléments habituels de ce met de pistache. Pour préciser il s'agit en fait de courges mais au Cameroun vous devrez parler de pistache pour vous faire comprendre :-)

kelaamfood-saucissepistache

S'adater à une cible de consommateurs tournée vers le local et vers le packaging

De plus en plus de produit de ce type sont rendus accessibles à une cible qui ne veut pas avoir à se fatiguer et passer des heures à attendre pour avoir ce plat. Ils ne souhaitent pas non plus commander tout le temps au restaurant. C'est donc un excellent compromis. Je consomme de ces produits assez souvent mais d'abord pour tester. Certains me font revenir, d'autres me font évaluer le coût d'achat versus coût de préparation + temps de préparation.

 Si vous souhaitez lancer ce type d'offre, pensez à ne pas vous focaliser dans une communication sur le "made in". Le packaging aussi est un excellent point pour stimuler l'essai. Et dans votre communication, ne mettez pas en avant la quantité livrée à un grossiste mais le plaisir et les recommandations des consommateurs au bout de la chaîne.

crer-content-marketing-design-communication-winnie-ndjock-2019

La prochaine fois je vous parlerais d'une expérience familiale dans la production de confitures de courges :-)

 

Winnie NDJOCK BEYEME