07-qualites-indispensables-chez-un-entrepreneur-wusu-blog-winnie-ndjock-2018

Je suis loin de faire partie de ceux qui voient l’entrepreneur comme le sauveur de l’humanité et la solution à tous les problèmes. Un entrepreneur est avant tout un être humain avec ses défauts, ses manquements mais aussi des caractéristiques nécessaires pour mener à bien un projet compte tenu de l’environnement dans lequel il évolue et de ses ressources.

Si cet article a pour but de mettre en avant les qualités que je pense importantes chez un entrepreneur, en tant que porteur d’un projet et chef d’une entreprise, cela ne signifie pas que les qualités doivent être toutes réunies chez la même personne. Bien au contraire, vous pouvez aussi y trouver une voie pour compléter les qualités dont vous disposez déjà et créer la combinaison gagnante.

Voici ma liste non hiérarchisée des qualités inestimables chez un entrepreneur.

1-Un grand sens de l’analyse

Il ne suffit pas de voir des problèmes pour être en mesure d’identifier des solutions. Trouver une opportunité, une réelle opportunité, c’est pouvoir identifier dans le problème et dans le besoin les éléments qui montrent des voies de développement. On ne peut pas s’attaquer à tous les problèmes alors il faut bien pouvoir cibler un problème ou un ensemble de problèmes à partir desquels on peut développer une solution rentable.

Pour un entrepreneur social et une organisation la question est la même. Quelle que soit la cible il faudrait développer une solution qui soit accessible et exploitée par la cibble à laquelle elle est destinée.

2-La créativité pour créer la différence

Einstein aurait dit « la créativité c’est l’intelligence qui s’amuse ». et bien c’est ainsi qu’on crée une solution innovante. C’est comme ça qu’on peut se distinguer des autres, en imaginant une solution qui se différencie de celle de vos concurrents, en développant des points forts qui vous démarquent vous faites appel à votre créativité.

Il est clair que si vous n’en avez pas vous avez tout intérêt à vous entouré ou être accompagné par au moins une personne qui soit créative et qui pourra donner un autre souffle à votre solution.

3-Une endurance physique et morale

A moins d’avoir des ressources financières solides, la première difficulté viendra de votre besoin en fonds de roulement. Ce budget qui vous permet de tenir quand l’activité est en démarrage. Pour certains projets, surtout des start-up technologiques, il faut parfois attendre plus de 4 ou 5ans avant de voir l’entreprise devenir rentable. Dans le cas de la recherche scientifique ce sont parfois des investissements sur 10ans, voire plus.

Le deuxième niveau d’endurance est physique et moral. Lorsque vous lancez votre entreprise, que le produit/service soit nouveau ou non, vous faites face à cette période de méfiance ou les clients attendent qu’un autre fasse le premier pas. Vous devez faire vos preuves, ajuster votre discours. Vos nerfs sont mis à rude épreuve. Parfois vous avez l’impression que ça y’est ! Ca décolle. Et puis tout s’effondre. Retour en arrière et vous enchaînez les mois sans vente.

4-Une détermination à la hauteur de votre passion

Il ne faut pas confondre détermination et obstination. C’est en substance ce que j’aime répéter à ceux avec qui je parle de développement de projet et de développement personnel (je ne suis pas coach en développement personnel). Votre sens de l’analyse doit pouvoir vous montrer quand il est préférable de retirer vos billes. On aime bien citer les histoires de ceux qui ont réussi à continuant leur route malgré les critiques et les avertissements. On ne parle jamais de ceux qui ont sauvé leur tête et bâti une fortune en suivant les conseils et les avertissements. C’est bien le problème. Parfois nous ne faisons des recherches que pour confirmer ce que nous pensions en évitant soigneusement ce qui entre en conflit avec notre perception et notre hypothèse de départ.

5-Pouvoir s’imposer une discipline de fer

Une entreprise doit être assez flexible mais vous devez vous imposer une discipline de fer. Quand vous vous levez le matin en sachant que vous n’aurez probablement pas de client ce jour là, alors bien sûr la première réaction est de retourner au lit. Pourtant, il y a tellement à faire pour augmenter ses chances de convertir un prospect en client. Ce n’est pas du fond de votre lit que vous y parviendrez. En matière de gestion financière c’est encore plus vrai. Vous devez vous contrôler, savoir ce qui entre dans les caisses de l’entreprise, ou de votre projet en développement, et ce que vous pouvez exploiter.

Au début, le salaire se doit de refléter l’état actuel de vos finances et non ce que vous estimez devoir percevoir. A moins que vous ne disposiez d’un soutien financier infaillible. Mais comment pourriez-vous apportez les efforts nécessaires pour réussir si vous vous laissez autant de facilités ? Un fonds de roulement conséquent doit être un moteur et non un frein.

6-La polyvalence et la capacité à composer avec des talents

Vous ne pouvez pas tout faire mais vous devez avoir une certaine compréhension de l’ensemble des maillons de votre chaîne de valeur. Au début, vous n’allez pas vous retrouver avec la fine équipe que vous vous imaginez diriger dans 5 ou 10ans. Le cumul de fonctions est la clé pour passer cette étape difficile dans le besoin de ressources humaines. J’ai travaillé avec des entrepreneurs qui avaient effectué une distribution hasardeuse des postes : des personnes qui ne comprennent pas en quoi consiste leur travail, qui ne comprennent pas quelles sont les fonctions liées à leur poste.

Vous ne pouvez pas être au four et au moulin. Certains se vantent de tout faire mais dans ce cas ils ne le font pas de manière optimale. Dans certains cas on se sert d’outils numériques (publications et Like automatiques sur les réseaux sociaux, programmation d’articles, calendrier avec agenda et alertes…). Et même, cela correspond à une entreprise individuelle. Si vous voulez passer au niveau supérieur vous allez devoir recruter ou vous associer.

7-Communiquer et convaincre

Les deux sont indissociables pour parler de qualités humaines, de leadership. Communiquer c’est pouvoir échanger. Ecouter l’autre et exprimer sa vision, son projet, son produit/service. Communiquer en interne avec ses collaborateurs et partenaires ou communiquer vers l’extérieur avec sa cible et les acteurs du secteur. Convaincre est essentiel pour survivre et se développer. Dans cette logique, vous devez convaincre des prospects d’acheter, des personnes d’investir ou de vous soutenir, une équipe pour qu’elle vous suive.

Je n'ai pas cité le leadership ici parce que c'est un mot à la mode. Alors que ce sont les autres qui font de nous des leaders, ils sont nombreux à s'attribuer ce titre. Pour moi, rassembler certaines de ces qualités que je viens de citer fera de vous un leader. Je ne cite pas non plus l'humilité parce que c'est un trait moral dont l'absence ne signifie pas que vous ne réussirez jamais. Cela signifie juste que vous n'êtes pas un leader avec la capacité développer le potentiel des autres.

Vous ne rassemblez pas toutes ces qualités ? Comme je vous l’ai dit au début, vous n’êtes pas obligé de développer votre projet seul.

Compléter vos qualités et vous entourant de talents complémentaires.

 

Winnie NDJOCK


Cet article vous a été utile ? Alors n'hésitez pas à le partager. Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé de l'actualité et de contenus exclusifs, des infos et du contenu en gestion de projets, en marketing , en marketing digital et en gestion de carrière.