marketing-influence-popularite-reputation-visibilite-marque-winnie-ndjock-wusu-box-2019

 Le marketing d’influence est une vieille pratique déjà. Il n’a pas attendu les réseaux sociaux et les blogs pour se développer mais le digital a sans conteste changer de nombreux codes et adapter le choix des porte-paroles pour une marque.

 

Le marketing d’influence, c’est quoi ?

Le marketing d’influence consiste simplement à se rapprocher des influenceurs afin d’en faire les voix de la marque et profiter ainsi de leur capacité à influencer le comportement d’achat à travers notamment la perception de ladite marque. Dans votre stratégie vous devrez donc inclure des personnes qui pourront être associée à votre marque, en remplissant le premier critère du nombre de personnes qui suivent cet influenceur et le niveau d’interactions que cette personne génère.

Ensuite, la marque peut prendre en compte des critères variables, tels que :

  • Moralité
  • Statut social
  • Type de consommation actuel
  • Challenge en perspective
  • Cercles de relations…

 

Etre un influenceur ce n’est pas juste le nombre d’abonnés (followers)

Il y a toujours cet éternel débat sur comment définit-on un influenceur ? J’en ai fait justement un article et je vous invite à le lire sur Comment reconnaître un influenceur sur les réseaux sociaux. On doit de plus en plus améliorer cette compréhension parce que de nombreuses personnes se retrouvent en ligne avec de grandes communautés et de nombreuses interactions telles que les Like, mais sans le côté « influence de la perception et du comportement ».

« Etre populaire c’est être connu d’un large public [...]. Etre influent, c’est être reconnu pour un savoir, une pratique et une façon de penser ou de faire, disposer d’une expertise partagée »- Frédéric Fougerat.

Ce spécialiste a tweeté ces termes que je trouve plus que parlant. La popularité ne garantit pas le statut d’influenceur Si vous êtes sur Facebook, ce n’est pas un crime. Vous aurez juste du mal à comprendre ce que je veux dire en parlant de personnes qui obtiennent souvent des dizaines voire des centaines de Likes sur leur mur ou dans les groupes mais derrière il n’y a que du divertissement ou du soutien.

Dans certains cas, ce sont des particuliers qui publient des blagues, des anecdotes, des faits politiques, des critiques qui vont déchaîner le débat. Dans d’autres cas, ce sont des professionnels qui publient sur leur travail. Les commentaires vous révèlent alors les mêmes noms qui reviennent. Des amis et connaissances de la personne, des personnes qui ont juste pris l’habitude d’interagir ou d’aimer en soutien aux déclarations.

Pour un entrepreneur cela ne signifie pas qu’il ou elle est inefficace dans son travail, juste que c’est une personne qu’on apprécie et qu’on encourage sans pour autant lui reconnaître un droit d’expertise qui saura toucher les professionnels qui ne le.la connaissent pas encore personnellement.

Par exemple si vous déclarez avoir reçu un prix on vous félicite mais cela ne pousse pas les gens à vous contacter pour cette capacité ou se référer à vous pour un conseil dans cet ordre d’idées. Ou on peut l’observer dans votre taux de conversion. A partir de ces interactions quelle est la part d’objectifs professionnels que vous atteignez ?

 

Une personne populaire, ça donne quoi pour une marque

Une personne populaire améliore votre visibilité et permet de diffuser votre message comme un support de communication bien placé. Pourtant, une personne influente va améliorer votre réputation et agir sur le processus de décision de votre cible avec des actions fermes : appel, achat, abonnement…

 

Winnie BEYEME NDJOCK